Pas moins de 53% des hommes et 42% des femmes souffrant d’hypertension  à Maurice ne suivent aucun traitement contre cette maladie, indique le rapport 2015 sur les maladies non transmissibles (MNT). L’étude du ministère de la Santé révèle que seulement 15% des Mauriciens prennent des médicaments pour réguler leur tension artérielle.
« À tous les âges, l’hypertension non traitée est commune », selon l’étude du ministère de la Santé. En outre, 70,6% des personnes suivant un traitement continuent à avoir une tension artérielle élevée. Parmi les participants à l’étude sur les MNT, 49,9% des hommes et 58,1% des femmes prennent un médicament pour faire baisser leur tension artérielle. « Pour chaque personne diagnostiquée, il y a un cas non diagnostiqué », révèle l’étude. Selon le rapport, l’hypertension est diagnostiquée lorsque le chiffre mesurant la tension artérielle est de 140/90 mmHg. Lors du sommet du diabète qui s’est tenu à Maurice, organisé par la South East Regional Council de la Fédération internationale du diabète pour le Sud-Est asiatique et la Mauritius Diabetes Association, le Dr Siddharth Shah, diabétologue et rédacteur en chef de l’Indian Physicians Journal, avait indiqué que 50 à 60% des diabétiques souffrent en même temps d’hypertension. Et d’ajouter que la coexistence du diabète et d’une pression artérielle trop élevée augmente la mortalité associée aux maladies cardio-vasculaires.
Le diabétologue avait beaucoup insisté sur le diagnostic et le traitement du diabète. « Une tension supérieure à 140/80 doit être traitée, et ce afin de protéger le système microvasculaire et d’éviter des complications affectant les reins et les yeux », a-t-il affirmé. Et de poursuivre : « Il est impératif de prendre sa tension artérielle à chaque visite médicale. » L’hypertension provoque en effet des maladies cardio-vasculaires, rénales et oculaires en raison de ses effets nocifs sur les grosses et petites artères. « La gestion du diabète et de l’hypertension consiste à modifier son mode de vie, à contrôler son poids et son alimentation, à avoir une activité physique, à consommer l’alcool avec modération et à éviter le tabac », a recommandé le diabétologue.
De plus, l’étude du ministère de la Santé indique que l’incidence de l’hypertension augmente avec l’âge. Environ 75,1% des hommes et 74% des femmes de 65 ans et plus souffrent en effet d’hypertension. Celle-ci affecte davantage les hommes que les femmes. Selon l’étude 28,5% des Mauriciens adultes souffrent d’hypertension, soit 30,3% des hommes et 27% des femmes. Entre 55 et 64 ans, ils sont 59,2% des hommes et 56,8% des femmes à avoir une tension artérielle trop élevée. Entre 45 et 54 ans, 38,6% des hommes et 33,2% des femmes souffrent d’hypertension.
L’hypertension affecte également les adolescents mauriciens. Selon une étude du School Health Programme (SHP) de 2014, 5,1% des collégiens ont une tension artérielle élevée. Les programmes de santé scolaire recommandent une alimentation riche en fibres et à faible teneur en gras, sucre et sel pour prévenir la survenue de maladies cardio-vasculaires et du diabète.