Le ministère de la Santé entreprendra une étude de faisabilité en vue de la construction de « midway homes » pour les personnes souffrant de maladies psychiatriques. La Mental Health Act sera également amendée pour répondre aux besoins de la population. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé Lormus Bundhoo hier à l’hôpital Brown Sequard lors de la célébration de la Journée mondiale de la santé mentale.
Lormus Bundhoo a indiqué qu’un document sur les soins de santé mentale, préparé conformément aux guidelines de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sera distribué à tous les médecins du service public. En outre, un psychiatre sera en poste à plein temps à Rodrigues. « La dépression (thème de la journée mondiale cette année) peut toucher n’importe qui. C’est une des maladies les plus répandues, associées souvent à d’autres maladies graves », a déclaré le ministre de la Santé.
Selon l’OMS, la dépression unipolaire qui était au troisième rang mondial des maladies en 2004 atteindra la première place en 2030. « La dépression est une maladie curable et la guérison est possible », note par ailleurs le ministre. Lormus Bundhoo souligne que cette maladie doit être détectée à un stade précoce et traitée tôt pour réduire la souffrance du patient. « Quand une personne a une maladie mentale, sa famille souffre aussi. Ceux souffrant de maladies psychiatriques perdent leur emploi ou ne peuvent continuer leurs études. Les proches doivent abandonner leurs activités pour s’occuper d’eux. Le fardeau financier est mesurable, mais le coût émotionnel est inestimable. »
46 % des cas liés à l’alcoolisme
L’un des facteurs de maladie mentale est une consommation excessive d’alcool. 46 % des admissions à l’hôpital Brown Sequard en 2011 sont dues à l’alcoolisme. Beaucoup de troubles liés à cette dépendance sont diagnostiqués dans les hôpitaux régionaux, indique le ministère.
Lormus Bundhoo a constaté une diminution en 2011 du nombre de patients souffrant de la maladie mentale dans les hôpitaux publics. Ce qui découle, selon lui, des efforts entrepris par les familles et la communauté pour intégrer ces personnes dans leur milieu. 121 523 out patients ont été traités dans les Health Services for Mental illnesses dans les départements psychiatriques des hôpitaux régionaux y compris à Brown Sequard. 130 065 malades psychiatriques avaient reçu des soins dans ces unités en 2009. 68 810 patients se sont rendus à l’hôpital de Brown Sequard en 2009 et 58 434 en 2011.
La dépression étant le thème de la Journée mondiale de la santé mentale cette année, le ministre de la Santé a indiqué que 700 patients souffrant de dépression ont été soignés à l’hôpital de Brown Sequard, dont 228 qui ont dû être hospitalisés. En 2011, le nombre de nouveaux cas a diminué dans les services hospitaliers, soit 6 427 contre 7 417 en 2009.
Deux à trois psychiatres et des psychologues sont en poste dans les hôpitaux régionaux, ce qui réduit la stigmatisation dont sont victimes les malades psychiatriques, indique Lormus Bundhoo, suite au programme de décentralisation mis en place en 2007. Des cliniques psychiatriques sous la houlette de Community Physicians existent dans 16 Area Health Centres. « Nous disposons de médicaments modernes. En outre, une nurse-led clinic dans la communauté donne des résultats encourageants », a indiqué le ministère. Selon l’OMS, 20 % de tous les patients se rendant dans les services de santé primaire dans le monde ont une maladie mentale.