Le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, dirige depuis hier soir une délégation en Malaisie et à Singapour afin de susciter l’intérêt des investisseurs et partenaires malaisiens et singapouriens aux grands chantiers de développement initiés par le gouvernement à Maurice.
L’issue de cette mission pourrait être très utile en vue de la conférence de presse que le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, compte donner durant la troisième semaine du mois d’août afin d’exposer sa vision concernant le développement économique et des infrastructures susceptible de provoquer un nouveau miracle économique mauricien.
En Malaisie, le ministre des Finances qui est accompagné du Secrétaire financier Dev Manraj et des représentants du Board of Investment animera des réunions de travail à l’intention des opérateurs sur le secteur financier à Maurice et sur la volonté du pays d’agir comme une plateforme financière et d’investissement pour les pays africains. Il sera également question de la création des technopoles et des smart cities. Maurice entretient des relations d’amitié avec la Malaisie. Les autorités mauriciennes ont d’ailleurs répondu promptement à la demande du Premier ministre malaisien d’effectuer des recherches dans les eaux mauriciennes en vue de trouver d’éventuels débris provenant du vol MH 370 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014. N’était-ce ce drame aérien, le Premier ministre de la Malaisie aurait été l’invité d’honneur du gouvernement mauricien à l’occasion de la fête de l’Indépendance le 12 mars 2014. Il avait été remplacé par un membre en vue du gouvernement malaisien. La Malaisie accueille actuellement un grand nombre d’étudiants mauriciens dans une large palette de sujets. Grâce à la liaison aérienne assurée par Air Mauritius, ce pays accueille beaucoup de touristes mauriciens notamment pour le shopping. Nos échanges commerciaux sont en pleine croissance. La mission ministérielle permettra d’attirer des opérateurs malaisiens à Maurice en vue de toucher le marché africain. Des rendez-vous sont prévus avec des dirigeants politiques malaisiens.
À Singapour, il sera surtout question de la transformation de la région portuaire, de la création des technopoles et des smart cities, des services financiers et de la participation singapourienne dans la création des zones économiques spéciales dans plusieurs pays africains dont le Ghana, le Sénégal et Madagascar.
Dans ce contexte, le ministre des Finances visitera le port de conteneurs de Julong et aura des discussions avec les autorités portuaires afin d’essayer de dégager une forme de partenariat avec les opérateurs portuaires mauriciens et singapouriens. Il devra également visiter des technopoles singapouriennes afin de s’y inspirer pour celles que le gouvernement envisage de développer à Maurice. Des possibilités de coopération entre les secteurs financiers des deux pays sont envisagées toujours avec en ligne de mire les pays du continent africain.
Vishnu Lutchmeenaidoo rencontrera des membres du gouvernement singapourien. Les relations entre Singapour et Maurice se sont développées au fil des années. L’expertise singapourienne a été sollicitée dans plusieurs domaines, dont la carte d’identité, la situation de l’eau, le métro léger, le « forensic » financier et les services financiers. Air Mauritius dessert depuis de nombreuses années Singapour qui a pendant longtemps été utilisée comme une porte d’entrée vers l’Asie.