Image d'illustration

Les aliments transformés et mauvais pour la santé sabotent vos efforts de perte de poids? Éliminez vos envies de malbouffe grâce à ces quelques conseils et astuces faciles.

Pourquoi aimons-nous tant la malbouffe et le «fast-food»?
Voici ce que l’on pouvait lire récemment dans un article au sujet de la malbouffe dans le New York Times : il n’y a aucun doute que les rages de malbouffe engendrent des réactions physiologiques puissantes. Apparemment, ces envies sont étudiées, planifiées et mises en marché par les fabricants de produits alimentaires. Plusieurs des collations que l’on retrouve à l’épicerie contiennent la quantité parfaite de sucre, sel, gras et autres produits chimiques ajoutés afin de nous donner le désir de vouloir en consommer encore plus.

Fringale de chocolat?
Si vous êtes constamment en train de chercher du chocolat, c’est que vous êtes peut-être déprimé et que vous essayez une forme d’automédication avec cet aliment sucré, suggère une étude de l’American Chemical Society. Trente grammes de chocolat noir stimulaient chez les participants de l’étude la production de sérotonine et de dopamine, connue comme l’« hormone du bonheur ». De plus, le chocolat contient du magnésium et de la théobromine, deux composants dont on sait qu’ils réduisent le niveau des hormones du stress et favorisent la relaxation musculaire.

Rages de sucre?
Vos rêves, de nuit comme de jour, sont-ils peuplés de délices sucrés ? Si c’est le cas, vous devriez passer plus de temps au vrai pays des rêves, selon une étude de la Clinique Mayo. Des personnes à qui on a supprimé à peine plus d’une heure de sommeil mangeaient en moyenne 550 calories de plus le lendemain – et pas sous forme de poitrine de poulet ou de brocoli. Les scientifiques disent que ces gens utilisent le sucre pour se donner un coup de fouet afin de combattre la fatigue. Malheureusement, c’est une stratégie à court terme: le fait de consommer trop de sucre peut vous rendre à la longue encore plus fatigué.

Pratiquez la règle des 5 ingrédients

S’il y a plus de 5 ingrédients sur l’étiquette, un signe que l’aliment est probablement transformé en usine, ne l’achetez pas. Si vous l’achetez quand même, considérez-le comme une gâterie plutôt qu’un achat au quotidien. Il s’agit d’un moyen facile d’éviter de faire des achats impulsifs, comme un sac de croustilles gonflées de saveurs ou encore un paquet de biscuits bourrés de sucre.

Visez les trois couleurs et textures
Une étude réalisée par l’Université de Cornell en 2012 a révélé que les gens préfèrent 3 aliments de 3 couleurs différentes dans leur assiette, ni plus ni moins. Au lieu de grignoter une barre de chocolat, mangez plutôt des noix (remplies de bons gras), des tranches de fruits séchées, et un petit carré de chocolat noir pour obtenir une option de collation santé et une variété de couleurs, textures et nutriments.

Brisez la routine
Il suffit de quelques semaines pour développer une habitude de malbouffe. Si vous associez, par exemple, 15h au cadran de votre bureau avec une visite à la distributrice, commencez plutôt une nouvelle tradition de marcher autour du pâté de maisons pendant 5 minutes. Cela pourrait faire cesser votre envie de grignoter.

Faites des aliments santé une gâterie bien méritée
Quel serait le dessert le meilleur et le plus facile à réaliser? Déposez des raisins dans le congélateur, et terminez votre repas avec quelque chose de sucré sans pour autant entretenir votre rage de sucre.

Gardez les aliments santé à portée de main
Rangez la nourriture santé au milieu à l’avant de votre réfrigérateur et bien en vue sur le comptoir. Les collations et les nourritures à grignoter sont si faciles à manger sur le pouce, comme ça, en passant. Si vous aviez, par exemple, des lanières de poivron rouge lavées, coupées et prêtes à servir dans un bol. Il serait alors bien plus tentant de les manger que si vous aviez à les préparer.

Connaissez vos faiblesses
Vous avez la dent sucrée ou une passion pour le chocolat? Ou peut-être préférez-vous les aliments salés, comme des bretzels ou des croustilles? Tentez de remarquer les aliments auxquels vous ne pouvez résister, ceux que vous vous devez de manger compulsivement. Reconnaître vos faiblesses alimentaires est déjà la moitié du travail de fait. Gardez ces aliments hors de la maison et ne les achetez que pour des occasions spéciales.

Renseignez-vous sur la malbouffe
Une excellente façon de consommer moins d’aliments transformés est d’en apprendre davantage à leur sujet et ce qu’ils contiennent. Voici quelques faits à faire dresser les cheveux : les poitrines de poulet surgelées « grillées » obtiennent leur marque de grill d’une machine infusée d’huile végétale. La vitamine D3, qui est souvent ajoutée aux yaourts industriels, est produite à partir de graisse de mouton. Le « goût naturel » des croustilles cuites Lays BBQ est produit à partir de lait et de poudre de poulet.

Mastiquez plus de fois qu’il n’en faut
Adam Melonas, un chef renommé et fondateur des bonbons UNREAL (avec Nicky Bronner, un jeune de 15 ans déterminé à rendre les bonbons plus sain) nous partage son truc : « Si vous réussissez à faire mastiquer davantage les gens, ils mangeront moins. » La prochaine fois que vous aurez une fringale, mâchez lentement et consciemment. Attendez la fin d’une bouchée avant d’en prendre une autre.