Le phénomène des bandits à moto ou à vélo, dépouillant leurs victimes en une fraction de seconde, ne cesse de donner le tournis aux membres de la force policière. En l’espace de 24 heures, soit de mercredi à hier, au moins quatre attaques du genre ont été enregistrées dans différentes parties de l’île. Le plus gros coup réalisé ces deux derniers jours s’est déroulé à Plaine-des-Roches, lorsque deux hommes portant des casques intégrals ont fait main basse sur un butin de plus de Rs 230 000 pendant une livraison dans un supermarché de la région. De leur côté, les habitants de Tranquebar sont parvenus à déjouer une attaque du même style dans la soirée d’hier en agressant deux suspects avant de les remettre à la police.
Cette livraison anodine dans un supermarché de Plaine-des-Roches, mercredi après-midi à 13h20, a tourné au cauchemar pour un Salesman de 39 ans, habitant New Grove. Selon les informations disponibles de sources policières, ce vendeur supervisait le débarquement de produits, effectué par un autre Salesman/chauffeur depuis un véhicule de la compagnie, lorsque deux hommes à moto, portant des casques intégrals, devaient s’approcher de lui, sabres en mains. Les malfrats ont emporté une somme de Rs 181 000 ainsi que des chèques totalisant Rs 57 000, qui se trouvaient dans la poche du vendeur. Les deux bandits sont ensuite repartis à moto avec leur butin. Selon la police, au moment du vol, le Salesman était seul au moment du braquage, son collègue se trouvant alors à l’intérieur du supermarché pour les besoins de sa livraison. À ce stade de l’enquête, les enquêteurs s’appuient sur les enregistrements des caméras de surveillance du commerce pour élucider ce vol des plus audacieux.
L’autre forfait commis par des bandits à moto s’est déroulé à Port-Louis dans l’après-midi de mercredi. Un enseignant de 46 ans marchait dans les rues de la capitale lorsqu’il a été pris pour cible par un homme. Selon sa version, il utilisait son téléphone portable en traversant la route devant un magasin de sport rue Desforges quand un motocycliste lui a arraché son cellulaire, dont la valeur est estimée à Rs 7 000.
Dans la journée de mercredi toujours, une sexagénaire de Riviere-Sèche marchait non loin de son domicile lorsqu’un homme, à vélo cette fois, lui a arraché sa chaîne en or, estimée à Rs 25 000. Fort heureusement, la victime n’a pas été blessée.
Une attaque de ce genre a toutefois mal tourné pour ses auteurs. Hier, vers 19h30, la police a en effet reçu un appel lui indiquant que des habitants de Tranquebar avaient maîtrisé deux voleurs. Ces derniers, deux habitants de Vallée-Pitot d’une trentaine d’années, avaient un peu plus tôt tenté d’emporter la bague d’un sexagénaire alors qu’ils se trouvaient à moto. Mais les appels au secours de la victime a vite fait d’alerter les habitants du quartier, lesquels sont rapidement intervenus et ont agressé les deux individus. Ces derniers ont ensuite été remis aux policiers. Les deux hommes ont été placés en détention en attendant les autres étapes de l’enquête.
Outre les cas susmentionnés, d’autres vols similaires ont été rapportés depuis le début de cette semaine. Pas plus tard mardi, toujours dans les rues de Port-Louis, un vendeur de poissons de Plaine-Verte a subi le même sort. Aux alentours de 17h45, ce dernier marchait rue La Corderie lorsque le passager en croupe d’une moto, muni d’un cutter, devait couper sa sacoche, accrochée à son cou, avant de l’emporter. Le sac contenait un cellulaire ainsi qu’une somme de Rs 8 000. La victime a été légèrement blessée et a dû recevoir des soins à l’hôpital Jeetoo. Le même jour, un homme et sa soeur ont terminé à l’hôpital après avoir été victime d’un vol avec violence à Port-Louis. Une femme de 55 ans s’apprêtait en effet à regagner son domicile quand un inconnu a saisi son sac à main. Alerté par ses cris, son frère devait tenter de lui venir en aide en se ruant sur l’individu. Le malfrat devait alors prendre la fuite avec un motocycliste qui l’attendait plus loin. Pendant l’altercation, frère et soeur ont été blessés.