Deux mères ont décidé de dénoncer leur fils à la police après avoir été victimes de violences.

Le premier cas concerne une habitante de Cité La Cure âgée de 54 ans. Cette dernière a raconté à la police d’Abercrombie vivre dans une maison en compagnie de son fils, âgé de 30 ans, et sa belle-fille. Ses relations avec cette dernière n’étant pas au beau fixe, toutes deux se disputaient souvent. Mais jeudi, son fils est intervenu dans la discussion et devait menacer sa mère avec un sabre et une faucille. « Taler mo koup twa-la », aurait-il lancé à sa mère tout en l’injuriant. Puis il l’aurait violemment projetée sur le sol.

La quinquagénaire avance avoir subi des blessures à la main droite et à la tête. Après sa plainte, la police lui a remis un formulaire 58 avant de l’emmener à l’hôpital Jeetoo pour des soins. Son fils a été arrêté dans la soirée et placé en détention au poste de police de Roche-Bois. Il a été traduit au tribunal de Port-Louis vendredi, où une accusation provisoire de “assault upon mother” a été logée contre lui.

L’autre cas a été rapporté à la police de Pope Hennessy jeudi. Cette fois, une septuagénaire avance qu’étant retraitée, elle habite avec son fils (41 ans) et sa belle-fille (34 ans) à Port-Louis depuis l’année dernière. Selon elle, depuis trois mois, ces deux derniers la maltraitent, la « torture » et l’agressent. Ils tenteraient ainsi par tous les moyens de lui faire quitter leur maison. La septuagénaire a alerté le Family Protection Unit, qui a référé son cas à la police. Les policiers l’ont emmené à l’hôpital Jeetoo, où elle est placée sous observation. Elle a obtenu sa décharge peu après. La police a lancé un message à travers l’OPS Room demandant l’arrestation immédiate de son fils et de son épouse.