Eliézer François (à d.) en compagnie de Serge Antoine

Le leader du Mouvement Authentique Mauricien (MAM), Eliézer François, alimente les débats sur la réforme électorale. Selon lui, il n’est « pas nécessaire » d’abolir le Best Loser System, ni de venir de l’avant avec une réforme électorale. En revanche, il considère plus important le redécoupage des circonscriptions afin de mieux équilibrer le nombre d’électeurs. De même, il est pour une limite de deux ans du poste de Premier ministre.

Pour Eliézer François, il n’est « pas approprié » que certaines circonscriptions se retrouvent avec 18 000 électeurs et d’autres avec 52 000. « En plus, tous doivent voter pour trois députés. Selon moi, il faut un rééquilibrage dans le nombre d’électeurs. De même, il faudrait le réduire le nombre d’élus à deux par circonscription. C’est largement suffisant. »
Selon lui, à un moment où l’on parle de réforme électorale, ce redécoupage s’avère « plus urgent ». Il se dit également en faveur d’une limitation du mandat de Premier ministre. «

Deux mandats, comme cela se fait aux Etats-Unis pour les présidents, ça suffi t. » En revanche, il faudrait, selon lui, conserver le Best Loser System, qui permet une bonne
représentation ethnique au Parlement. « Ce système a été mis en place avec beaucoup
de discussions avec toutes les parties concernées à l’époque. Il avait pour but de prévenir
les bagarres raciales après les élections. Il faut dire chapeau à sir Seewoosagur
Ramgoolam, qui a fait une bonne distribution des cartes et a apaisé ceux qui craignaient l’hégémonie hindoue. » Il ajoute que « ce n’est pas le Best Loser Système qui cause le communalisme dans la société ». Selon lui, des experts ont travaillé sur son élaboration « et cela a permis d’avoir la stabilité à ce jour ».

Par ailleurs, Eliézer François se dit « contre l’utilisation de l’argent publicpour le financement des partis » politiques. Il suggère une cotisation des membres des différents partis pour les dépenses des campagnes électorales. Il ajoute que, par le passé, cela se faisait déjà. « Il prélevait une somme du salaire des députés pour contribuer au parti et c’est cet argent qui était utilisé pour les élections. »

Eliézer François est d’avis que les partis politiques doivent déclarer toutes leurs sources de financement, ainsi que le montant obtenu. « Cela éviterait que l’argent de la drogue soit utilisé pour financer les campagnes politiques. » Profitant de la célébration de la fête de L’Assomption, le leader du MAM a réitéré son appel pour que le lundi de Pâques soit décrété
jour férié. Il dit avoir déjà remis une pétition en ce sens avec 5 000 signatures au cardinal Maurice Piat. Autre sujet commentépar Eliézer François : les toilettes payantes à Port-Louis. Il dit avoir mené campagne dans le temps pour qu’il y ait des toilettes publiques dans la capitale et que, aujourd’hui, « c’est un retour en arrière ».