Le jazz a été dégusté à toutes les sauces lors de la première édition de Mama Jaz, qui s’est déroulée du lundi 25 avril au dimanche 1er mai 2016. Ce projet, imaginé par Jerry Léonide et développé par Gavin Poonoosamy, a été plus que satisfaisant pour les organisateurs. À l’heure du bilan, ces derniers pouvaient encore apprécier les nombreuses saveurs de cette semaine autour du jazz. Le duo se penchait déjà sur une liste de nouveaux ingrédients pour donner une suite à cet événement.
Comme le souhaitait Jerry Léonide, pianiste de renom ayant participé au prestigieux Montreux Jazz Festival, le rendez-vous de Mama Jaz a reconnecté le public mauricien avec le jazz. Vendredi dernier, Scope a parcouru une partie du menu. D’abord sur la terrasse du Moka’Z, avec le trio Philippe Thomas, puis au Conservatoire François Mitterrand avec Neshen Teeroovengadum. Le constat confirme que le jazz fait partie intégrante du paysage musical. Les prestations ont offert un bon moment de divertissement. Les spectateurs, tous âges confondus, ont été réceptifs et se sont déplacés pour l’apprécier seul, en couple, en famille ou entre amis. Cette musique se déguste aussi bien gratuitement et en plein air ou payante dans une salle. Certains se sont plongés dans les notes des différents instruments, tandis que d’autres se sont laissé entraîner par les mélodies. À la découverte du jazz mauricien, dont l’approche et le style apportent cette touche si particulière et agréable à entendre.