Me Gavin Glover (SC) a objecté à ce que l’inspecteur Nutchetram produise un statement de son client, Showkutally Soodhun, dans l’affaire de manifestation illégale devant les locaux de Radio One en 2009. Les magistrates Rangan et Ramsoondur donneront leur Ruling le 4 décembre et l’affaire sera de nouveau appelée le 20 février.
Le député du MSM Showkutally Soodhun, l’ancien maire de Quatre-Bornes Maheswarsing Khemloliva (plus connu comme Shyam) et Beejaye Soomye sont accusés d’avoir pris part à une « manifestation illégale » le 2 mai 2009 devant les locaux de Radio One à la rue Brown-Séquard, Port-Louis. Selon l’acte d’accusation, les trois hommes ont pris part « in a gathering without notice to the Commissioner of Police » comme le stipule la Public Gathering Act.
Le président du MSM a retenu les services du Senior Counsel Me Gavin Glover, alors que Beejaye Soomye et Maheswarsing Khemloliva sont défendus par Mes Ravi Yerrigadoo, Manoj Seeburn et Roubina Jaddoo. Ils ont plaidé non coupables à l’accusation. En l’absence de Mes Rashid Ahmine (Senior Assistant DPP) et Medaven Armoogum (State Consel), la poursuite était représentée par Mes Jean-Michel Ah Sen (Senior State Counsel) et Nithiraj Bisnatsingh (State Counsel).
Ce matin, suite à la demande de Showkutally Soodhun par l’entremise de son homme de loi en début de la séance, les magistrates Wendy Rangan et Niroshini Ramsoondur ont autorisé le président du MSM à assister aux débats budgétaires malgré la réticence de la poursuite. Me Jean-Michel Ah Sen a appelé l’inspecteur Nutcheram du Central Criminal Investigation Department (CCID) à la barre des témoins, mais la défense a objecté que l’officier commente et produise un statement enregistré par le Constable Cupidon. Ce dernier n’étant pas sur la liste des témoins de la poursuite.
Les deux parties ont argué sur la question. Le Senior Counsel de la défense est d’avis que son confrère de la poursuite a l’obligation d’expliquer à la cour pourquoi le PC Cupidon ne vient pas déposer lui-même le statement. Me Ahsen a quant à lui soutenu que c’est à la poursuite de décider qui elle veut appeler afin de prouver « the case beyond reasonable doubt », comme le veut la loi.
« It is trite law that the person who records the statement of an accused party comes to produce it and is tendered to cross examination », a expliqué Me Gavin Glover (SC). L’homme de loi a souligné que la défense voulait seulement connaître la raison pour laquelle le PC Cupidon était dans l’incapacité de venir déposer en cour. « Why is the prosecution hiding things to the Court ? », a-t-il demandé. Le Leading Counsel de la poursuite a expliqué que le ministère public ne veut rien cacher et que la défense pouvait appeler le policier comme témoin. Le ruling des magistrates Wendy Rangan et Niroshini Ramsoondur est prévu pour le mardi 4 décembre. Le procès continuera avec l’audition de l’inspecteur Nutchetram le 20 février.
Rappelons qu’environ 150 personnes auraient manifesté le 2 mai 2009 contre un article paru dans le journal l’express. Ils reprochaient au quotidien du matin d’avoir sous-évalué la foule que le MSM avait réuni lors du meeting du 1er-Mai à Saint-Pierre. Des manifestants mécontents auraient brûlé des copies du journal en public et brisé une vitre.