Emmanuel Bussier, 23 ans, et étudiant en première année de droit, a manifesté pacifiquement hier à proximité de l’Assemblée nationale, alors que le parlement siégeait. S’il a tenté de se placer devant l’hôtel du gouvernement, les policiers lui ont gentiment fait comprendre qu’il n’avait pas le droit d’être là. Il a finalement décidé de faire un sit-in près de la HBSC, pancartes en main, pour attirer l’attention des passants.
Emmanuel Bussier est le président de l’Association « Rester jeune au service de l’humanité ». Il affirme avoir entamé une grève de la faim pour d’abord faire passer le message que Navin Ramgoolam ne serait plus crédible vis-à-vis de la population, en particulier des jeunes, et aussi pour faire entendre la voix de la jeunesse. Ce dernier souhaite en effet une meilleure intégration des jeunes dans la politique et la vie démocratique. Une pétition a d’ailleurs été lancée sur les réseaux sociaux pour demander une rencontre avec le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth.