Me Krishna Sawoo, en compagnie de six citoyens de Tranquebar, de Roche-Bois et de Richelieu entre autres, manifestent pacifiquement devant le Parlement en ce matin du 2 février. Ils attirent l’attention sur la situation du logement dans le pays, en particulier dans les faubourgs de la capitale.

Ils demandent le respect des droits fondamentaux, dont le droit aux enfants ou à tout autre citoyen d’avoir un logement décent. Ils citent à cet effet le VPM Ivan Collendavelloo dans son discours d’hier au Morne et le Premier ministre Pravind jugnauth à le Hochet, qui a promis la construction de 4000 logements pour 2018.

« Nou pe atann sa promes-la de pie ferm. Nous demandons une maison décente pas seulement pour les sinistrés et les squatters mais aussi pour ceux dont le logement est dans un état déplorable et qui nécessite des travaux « , devait indiquer Me Sawoo au mauricien.com ce matin.