« La FHTA ne va pas croire un nominé politique qui prend des décisions à la place du gouvernement », a lancé le syndicaliste Atma Shanto, lors d’une manifestation de la Fédération des Travailleurs Unis (FTU) et la Federation of Hotels Taxi Association (FHTA) contre la venue d’Uber à Maurice, cet après-midi à Port-Louis.

Hier, mercredi 17 octobre, le Senior Advisor au PMO, Ken Arian, avait, en effet, déclaré que le présent gouvernement n’autorisera pas à Uber de lancer ses opérations à Maurice.

« Nous, nous souhaitons que le Premier ministre l’annonce au parlement », ont réclamé les manifestants devant le bâtiment d’Air Mauritius.

« Les ministres Nando Bodha et Anil Gayan se cachent derrière Ken Arian », ont-ils lancé.

De plus, la position de Nando Bodha, ministre du Transport, dans toute cette affaire a été déplorée. Devant les locaux du ministère du Transport et du Tourisme, pancartes à la main, les manifestants ont réclamé que la décision du gouvernement soit officialisée.

« Cette conspiration orchestrée n’a pas marché. Dès que nous avons décidé de manifester, il y a eu un plan qui a été mis en place pour nous en décourager. Au niveau de la FHTA, nous ne crions pas victoire parce que le gouvernement n’a fait aucune déclaration officielle. Pour nous, le combat continue ».

Pour rappel, les chauffeurs de taxi ont vivement témoigné leur opposition à l’arrivée d’Uber sur notre marché depuis que sa venue a été annoncée.