Pancartes à la main, criant de vive voix, la Fédération des Taxis d’hôtels (FHTA) accompagnée de leur négociateur, Atma Shanto ont manifesté devant le head office du groupe hôtelier Veranda Leisure and Hospitality ce matin, 13 mars. Exaspérés par la situation persistante, concernant la concurrence déloyale dans laquelle les tours opérateurs exercent actuellement, ainsi que l’indifférence du ministre du transport vis-à-vis du mémorandum soumis par la fédération le 30 janvier où ils sont restés sans réponse, ils sont descendus dans la rue pour exprimer leurs mécontentements.

Les membres de la FHTA et Atma Shanto devant le groupe hôtelier Veranda Leisure and Hospitality ce matin

En effet, même après avoir lancé un ultimatum au gouvernement, la Fédération des Taxis d’hôtels(FHTA) est restée en attente des mesures phares afin de trouver des solutions, mais sans aucune considération de la part du ministre du Transport, Nando Bodha. Comme ils l’avaient prédit, ce sont des actions musclées qu’ils ont décidé d’enclencher, soit manifester devant les quartiers généraux des groupes hôteliers et selon eux ils ne comptent pas s’arrêter là.

Le syndicaliste Atma Shanto est catégorique : « ministre pa p capav fer nanier, b kisana ki pou capav ? so NTA pa p fonctioner et li reflecter so competence. Enn menteur sa ministre la, so problem c’est la route Verdun, Ripailles, Metro Express et pran nu pou bane couyon, sa case la ti bizin fini ale dans conseil des ministres. Kouma FHTA capav reste insensible ? a-t-il lancé.