Cela s’est fait un peu par hasard, mais c’est une vraie occasion qui s’est présentée à Kelly Wayne au cours de son dernier passage à Paris. Dans la capitale française, comme le lui avait suggéré un ami, l’artiste-peintre a joué au mannequin. Et le coup d’essai s’est transformé en coup de maître, face aux objectifs des caméras et sur le catwalk.
En effet, les premières séances de photos conduites par le photographe Didier Teurquetil ont été si convaincantes que la Mauricienne a été appelée à porter des créations de stylistes qui souhaitaient présenter leurs collections, à la veille de la grande rentrée. Revenue à Maurice avec plusieurs photos et de beaux souvenirs, Kelly Wayne dit maintenant laisser faire les choses. “Si ça marche, ce sera tant mieux pour moi. Sinon, j’aurais essayé et j’aurais réalisé un autre de mes rêves d’enfant.”
Certes, son parcours a été atypique. Mais la persévérance aura permis à Kelly Wayne de vivre des expériences artistiques uniques. Artiste-peintre, chanteuse… “Il ne me restait plus qu’à m’essayer au mannequinat.” À Maurice, l’agence qu’elle avait contactée à l’époque avait trouvé à redire sur sa personnalité. La revanche est ainsi venue en France. En décembre, elle posera cette fois devant l’objectif du photographe Christophe Mourthé, réputé pour la qualité de son travail dans le domaine de la mode.
Si elle veut bien révéler les secrets de son book, en attendant, Kelly Wayne choisit de garder la tête froide et affirme : “Je suis artiste-peintre avant tout. Une occasion s’est présentée à moi et je l’ai saisie. Nous verrons bien jusqu’où elle me mènera.”