J’ai été triste hier après-midi d’apprendre la nouvelle du départ d’Alex Ferguson en tant qu’entraîneur de cette grande équipe qu’est Manchester United – les diables rouges dont je suis le fan depuis les années 50 alors même que j’entreprenais des études de droit en Angleterre.
Je tiens Ferguson en très grande estime. Il laisse un vide immense après tant de coupes remportées durant ses années de gloire. J’ose espérer que celui qui le remplacera au poste de manager sera à la hauteur et fera encore mieux que lui.
Tant le collectif très rôdé que les prouesses individuelles ont caractérisé le jeu des mancuniens durant cette saison. Le contrôle des opérations en milieu de terrain aura également été déterminant dans la victoire à ce championnat. Il est indéniable néanmoins que les qualités de l’entraîneur Ferguson figurent parmi les meilleurs atouts de cette équipe : le poids de l’expérience, sa forte personnalité et le choix judicieux des joueurs sur le terrain entre autres ont fait que Manchester United a su rebondir après avoir perdu le championnat sur le fil contre City la saison dernière.
Je souhaite de tout coeur à sir Alex Ferguson une bonne santé. J’aurais aimé qu’il puisse entraîner l’équipe d’Angleterre ; et pourquoi pas devenir un jour un grand ministre des Sports si jamais il s’intéresse à la politique !
Alex Ferguson aura contribué des années durant à relever le niveau de la pratique du foot. Manchester United est ainsi parvenu à prendre le relais des années de gloire de Liverpool (70-80) pour instituer et consolider par la suite un nouveau record en championnat. Cette équipe se positionne ainsi à un cran supérieur dans le classement du football britannique et au niveau mondial. Bravo Sir Alex !