La mairie de Beau-Bassin / Rose-Hill a entrepris d’urgence ces derniers jours des travaux d’amélioration à la section viande/poisson/poulet du marché de Rose-Hill, évitant de justesse le « closing order » brandi par le ministère de la Santé pour conditions hygiéniques déplorables. Le remplacement des tables – maintenant en inox – contribue à la propreté en attendant d’autres rénovations plus importantes et le grand nettoyage demain avec l’aide des pompiers.
La municipalité avait jusqu’à demain après-midi pour apporter des améliorations à la section viande du marché de Rose-Hill correspondant aux exigences de l’inspectorat du ministère de la Santé stipulées clairement dans le « notice before issue of emergency closing order » en date du 30/06/11. « The market has been found to be in such a condition that selling of food therein constitute a hazard to health », pouvait-on y lire.
Cette menace de fermeture a été prise au sérieux. Un mal pour un bien. La mairie a dû fermer pendant quelques jours cette section après discussions avec les marchands concernés pour rendre possibles les travaux de rénovation. L’urgence était le remplacement des tables. Les marchands sont satisfaits des tables en inox mais tempêtent contre quelques imperfections. Par exemple, les tables ne sont pas suffisamment inclinées pour évacuer l’eau émanant des produits. « Nou apresie ki finn gagn nouvo latab travay me ena ankor boukou kitzoz ki bizin fer. Par exanp, bizin refer pavaz-la, partou kase », déplorent les commerçants.
Le maire des villes-soeurs reconnaît que cette partie du marché de Rose-Hill requiert des travaux d’envergure. « Il y a certainement beaucoup à faire mais nous devons procéder par étape car il est impossible de fermer pour une très longue période cette section du marché », explique-t-il. « Pour commencer, nous avons refait les tables qui étaient très abîmées et très sales. Je suis satisfait de ce que nous avons fait ces derniers jours. Nous allons nous attaquer au sol », promet Norbert Froget, qui annonce aussi le grand lavage à eau prévu demain après-midi avec l’aide des pompiers.
En revanche, la municipalité de Beau-Bassin / Rose-Hill ne s’est pas encore pliée aux directives du ministère de la Santé s’agissant du retrait des congélateurs. « All freezers are to be removed. Suitable and separate chilling cabinets to be provided in each stall of all sections », a vivement recommandé  la Santé dans le « notice before issue of emergency closing order ». Il y en a environ six et la présence de ces équipements n’est pas conforme aux règlements pour la vente des produits frais. Ce type d’aliment doit être conservé à une température basse qui ne soit pas en dessous de zéro. Or, la congélation de ces produits diminue leur qualité nutritive et favorise la prolifération des bactéries. Il y va de la sécurité des consommateurs.
L’inspectorat du ministère de la Santé est catégorique : « Les inspecteurs dans toutes les municipalités doivent savoir que de telles pratiques ne doivent pas exister car elles comportent des dangers pour la santé publique. » En clair, la municipalité de BB-RH doit faire enlever ces congélateurs. Interrogé par Le Mauricien sur cet aspect, le maire Norbert Froget affirme que la mairie ne veut nullement défier la loi et que les cadres municipaux attendent une réunion avec l’inspectorat de la Santé pour discuter en profondeur de cette question. 
« S’il faut enlever ces freezers dans l’intérêt de la santé publique, nous n’hésiterons pas à le faire. La sécurité alimentaire est quelque chose sur laquelle tout le monde devrait être d’accord », dit Norbert Froget. Le maire prévient toutefois : « L’inspectorat du ministère de la Santé ne doit pas être sélectif dans l’application de la loi et ne doit pas regarder que du côté du marché de Rose-Hill. » Il s’attend que la Santé soit aussi sévère sur ce point envers tous les marchés municipaux et tous ceux qui vendent des produits frais, y compris les grandes surfaces. 
Le maire des villes-soeurs fait aussi remarquer que l’installation de ces freezers n’est pas une affaire récente.