C’est vers 10 h 30 que l’exercice de tirage au sort pour déterminer les occupants des étals de Decaen et de l’Immigration a débuté à la salle du conseil de la municipalité de Port-Louis sous la supervision d’un huissier de la Cour suprême, des auditeurs, des officiers de la municipalité et de la police.?La mise en demeure servie à la municipalité de Port-Louis le matin même par la Street Vendors Association n’a pas empêché cette collectivité locale d’aller de l’avant avec les procédures pour le relogement temporaire des marchands ambulants. Dans une déclaration à la presse, le Lord Maire Oomar Khooleegan a réitéré l’intention de la mairie de « nettoyer les rues » de la capitale des colporteurs. « Aucun marchand ambulant ne sera toléré a partir de février », devait il faire comprendre. L’exercice de tirage au sort, qui a débuté dans l’ordre et le calme, devait se poursuivre jusqu’à cet après-midi.