Las de l’indifférence des autorités municipales à leurs nombreuses plaintes concernant une panne du système de climatisation qui perdure au Food Court du Marché central depuis maintenant plus d’une année, les vendeurs de nourriture concernés envisagent de faire un sit-in devant l’Hôtel de Ville de Port-Louis pour se faire entendre. Ils se plaignent de la chaleur torride à l’intérieur du Food Court sans climatisation.
« Surmontant notre manque de solidarité, nous avons réussi à organiser récemment une rencontre des vendeurs de nourriture du Food Court et nous avons évoqué la possibilité d’organiser un sit-in devant l’Hôtel de Ville de Port-Louis pour d’une part alerter l’opinion publique sur cette indifférence des autorités municipales à notre égard et d’autre part les pousser à nous prêter une oreille attentive », a expliqué au Mauricien un des vendeurs de nourriture concernés sous le couvert de l’anonymat.
« Lors de cette réunion, le président de la Market Traders Association, M. Issoop Soobadar, a téléphoné devant nous à un inspecteur municipal et à notre grand étonnement celui-ci a répondu “less zot fer zot sit-in, mo met gard ar zot” », a ajouté notre interlocuteur pour justifier son désir de témoigner anonymement. « O lie li realize ki nou pe bizin travay dan bann kondisyon inimin, li menass nou ! Ar sa bann-la mie vo pa rod maler », s’est-il indigné. « Eski ti pou ena travay inspekter si pa ti ena marsan bazar ? ».
Selon un autre vendeur, cela fait plus d’un an que le système de climatisation au Food Court du Marché central est tombé en panne. « Klimatiser finn tomm anpann depi l’iver dernier. Mo tann dir ki se enn klimatiser seconde main ki zot finn installe ici. Se pourquoi a sak fwa li ti pe tomm an pann kumsa », renchérit un autre. « Pa kont lor minicipalite pou explik ou, silence radio ar zot. Zot nek dir bizin ena patience zot pou repar-li. Ziska zordi, narien pa finn fer », reprend un troisième.
Nombre de vendeurs se plaignent que, par ces temps de fortes chaleurs, il y a des acheteurs potentiels qui boudent leur Food Court. « Fer tro so. L’air pa sirkile di tou… Klian prefer manz deor kot zot gagne ler ». Ils affirment avoir constaté une baisse conséquente de leurs chiffres d’affaires depuis que cette panne de la climatisation a transformé le Food Court en étuve. « Kan soley for, saler insiportab dan Food Court », se plaint un autre marchand.
Chacun fait comme il peut pour remédier à cette chaleur insupportable. « Ou imazine ki nou oblize res enn zurne dan sa saler la-nou. Alor ou pou trouve sakenn debrouille li kuma li gagne », explique quelqu’un d’autre au Mauricien. En effet, pour mieux supporter la chaleur suffocante, la plupart de ceux qui travaillent dans le Food Court ont installé un petit ventilateur. « Aster ki nou realise ki sa bann ki finn fer plan sa nouvo bazar la ek so Food Court, finn gagne la merveyez ide non selma blok sirkilasyon tou l’air natirel, me egalma la limier natirel, de sort ki dan bazar ek Food Court toultan bizin alim la limier an plin zur », ironise un vendeur qui travaille depuis des décennies au Marché central.
Les nombreuses sollicitations auprès du Lord-maire, Jenito Seedoo, pour un commentaire, sont restées vaines.