Le gouvernement mauricien a, dans le cadre de la stratégie de positionnement du pays en tant que hub financier régional, donné son aval à un projet de création d’une plateforme boursière internationale, impliquant la participation de Nasdaq Dubai et de la Stock Exchange of Mauritius Ltd (SEM). Par ailleurs, un autre projet de création d’une Bourse de matières premières (Mauritius Commodities Exchange) est envisagé par les autorités locales avec le concours technique du Dubai Multi Commodities Centre (DMCC).
La question de transformer Maurice en une place boursière internationale a fait l’objet de discussions lors de la récente mission effectuée à Dubai par le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain. Sunil Benimadhu, Chief Executive de la SEM, faisait également partie de la délégation. Les retombées des discussions qu’a eues le ministre Bhadain avec le Chief Executive Officer (CEO) de Nasdaq Dubai ont été communiquées hier  au conseil des ministres. Celui-ci a donné son accord : a) pour une participation de Nasdaq Dubai au capital de la SEM; b) pour un changement de nom de la SEM en Mauritius International Stock Exchange; c) pour l’introduction, par Nasdaq Dubai, de sukuks (produits  obligataires conçus selon les principes islamiques) sur la nouvelle place boursière internationale qui sera créée et; d) l’introduction du premier produit dérivé de devises africaines, qui sera échangé et réglé en dollars américains.
Les premières réactions recueillies dans les milieux boursiers locaux indiquent une appréciation de la vision du gouvernement de rehausser davantage le statut de la place boursière mauricienne et de donner à cette dernière tout le soutien nécessaire pour qu’elle soit reconnue à l’avenir comme une plateforme internationale. Les acteurs boursiers constatent que le gouvernement veut « avancer très vite » sur ce dossier. Cependant, on fait comprendre que les détails du projet restent à être ficelés, en particulier la participation de Nasdaq Dubai dans le capital de la SEM et la part que les actionnaires de la SEM seraient disposés à céder ainsi que les nouvelles structures à mettre en place.
Le conseil des ministres a également pris note des « developments in the setting up of a Mauritius Commodities Exchange », avec l’assistance du Dubai Multi Commodities Centre. Le rapport présenté par Roshi Bhadain suite aux discussions qu’il a engagées avec le président exécutif et CEO de DMCC laisse entrevoir que ce dernier est disposé à apporter son aide pour la mise sur pied d’un Sport Trading Market pour métaux précieux (or et diamants, entre autres) à Maurice. DMCC serait également prêt à offrir les conseils nécessaires pour l’élaboration du cadre réglementaire et la mise en place de la plateforme informatique pour les opérations de ce marché de métaux précieux.
« The objective in setting up the Market is to create a new segment in precious metals and stones trading, processing and storage by leveraging the current ecosystem as an internationally recognised financial centre of substance », souligne le communiqué émis par le conseil des ministres. Il est précisé que ce marché de métaux précieux sera basé dans le nouveau « business park » de Rose-Belle.   
Par ailleurs, la semaine boursière a été marquée par un léger glissement (-0,2%) de l’indice général du marché officiel, le Semdex, qui a clôturé la séance d’hier à 1 809,41 points. L’indice du second marché, le Demex, a terminé à 198,79 points, progressant de 0,3% sur la semaine. Le marché officiel a enregistré des échanges totaux de Rs 145,8 millions, le groupe MCB, la SBM Holding et New Mauritius Hotels jouant les premiers rôles avec 67,1% des transactions totales. Les investisseurs étrangers ont été des vendeurs nets pour un montant de Rs 31,7 millions. Le groupe MCB a réalisé un gain de 0,4% à Rs 204,75 alors que la SBM Holding a cédé 7,1% pour se retrouver à Rs 0,65, soit son niveau le plus bas. Par ailleurs, on relève le renchérissement de BlueLife (+21,6%) ainsi que les gains de Mauritian Eagle Insurance (+5%), de Fincorp (+4,2%), d’IBL (+4,2%) , de Promotion and Development (+3,7%) et de Rogers (+3,5%). En repli, on note Lottotech (-2,4%), Gamma Civic (-2%), Innodis (-2%), LUX* (-1,7%) et Air Mauritius (-0,9%). Sur le DEM, les échanges se sont élevés à Rs 59,4 millions, United Investment représentant près de 80% des transactions.