Ce vendredi 15 mars 2019 est à marquer d’une pierre blanche. Des jeunes mauriciens ont manifesté dans les rues de la capitale pour sensibiliser sur les effets du changement climatique et plaider pour un développement plus consciencieux dans le respect de l’environnement. Un jour historique.

Cette contestation provient notamment d’un ras-le-bol des jeunes devant les mesures minimes appliquées pour une protection effective de l’environnement. Malgré les promesses gouvernementales, les lois et les divers plaidoyers de la société civile, l’accaparement des plages se poursuit, les sacs en plastique sont toujours utilisés, la nature s’érode sous le coup des développements fonciers alors que la culture de consommation à outrance se répand.

Tout cela contribue au fait que l’île ressent de plus en plus les effets du changement climatique. Débalancement des saisons, chaleur insupportable, érosion des plages, diminution des terres cultivables… tous les ingrédients semblent réunis pour un effondrement prochain.

Les jeunes mauriciens ont donc décidé de prendre leur avenir en main. Ils s’alignent de fait aux manifestations pour le climat tenues à l’échelle mondiale et motivée notamment par la jeune activiste suédoise Greta Thunberg.

Ces jeunes ont ainsi fait montre d’une grande maturité, tant par leur organisation que par leurs paroles. De leurs discours a transpiré une connaissance certaine de la cause environnementale et, surtout, une connaissance de comment survivre à l’effondrement de tout un système. Contrairement à leurs aînés, eux ont compris l’URGENCE devant laquelle se trouve l’humanité.

Le mouvement connaîtra une suite vendredi prochain avec la soumission d’une lettre à l’Etat. Les jeunes pensent également tenir une manifestation semblable afin de rallier le plus de monde à leur cause.

Le groupe français Tryo chante : « Mais si le béton est ton avenir/ Dis-toi que c’est la forêt qui fait que tu respires/ J’aimerais pour tous les animaux/ Que tu captes le message de mes mots/ Car un lopin de terre, une tige de roseau/ Servira à la croissance de tes marmots! »

Aujourd’hui, les « marmots » nous montrent la voie.