Le mouvement de la Plate-forme citoyenne est passé, hier, à une autre étape de ses actions visant à dire « non » à l’installation d’une centrale à charbon à Pointe-aux-Caves. En effet, la marche tenue, hier après-midi, dans les rues de Beau-Bassin en passant par les villages directement menacés par l’installation d’une centrale à charbon pour finir dans les rues de Port-Louis en témoigne. Plus de 300 personnes, et une cinquantaine de voitures, ont défilé en scandant des messages d’avertissement contre cette centrale tout en brandissant pancartes et épouvantails en vue de donner un aperçu de ce que serait la vie des Mauriciens si ce projet controversé voyait le jour.
Pendant plus de trois heures, petits et grands ont scandé des slogans visant à démontrer leur opposition au projet de la centrale à charbon du CT Power. « Nu na pas le charbon dan pomon, nu na pa le cancer la peau ni cancer poumon. Ne le nu la Santé », ont repris les centaines de manifestants des heures durant sans jamais se lasser. Mené par la plate-forme citoyenne qui fait campagne depuis plusieurs mois dans les localités de l’Ouest menacés, les manifestants ont aussi compté en leur sein les jeunes membres d’Azir Moris, mouvement mené par le travailleur social et photographe, Jameel Peerally arborant des T-shirt « Aret zoué avek nu lavenir » doublé du slogan « Aret massacré nu pays », qu’on pouvait aussi entendre venant de manifestants brandissant pancartes et épouvantails.
Durant cette marche longue de 3,5 km qui a abouti à Port-Louis, les organisateurs se sont momentanément arrêtés dans des lieux stratégiques, notamment à la Place d’Armes en vue de s’adresser à l’assistance. Un moment fort et solennel a marqué cette manifestation lorsque tous les participants ont entonné l’hymne national empreint d’émotion,  signe de leur appartenance au pays et son environnement  que tous veulent sauvegarder.
La manifestation a pris fin au Jardin de la compagnie où l’assistance, bravant la pluie, a pu écouter les messages qu’avaient à faire passer les organisateurs, notamment ceux des membres les plus actifs de la Plate-forme, à savoir Yannick Cornet, Zaheer Allam et Fabiani Balisson.
L’on notera également la présence des Mouvements Rezistans ek Alternativ, Mouvement 1er Mai, Right to Live, l’Océanographe et Ingénieur en environnement, Vassen Kauppaymuthoo et les avocats Mes Rex Stephen, Roshi Badhain et Jose Moirt, qui se sont ralliés à cette cause.