On a senti de l’embarrassement dans les réponses du ministre Devanand Ritoo face au barrage de questions de l’opposition, dont le député Franco Quirin sur les Jeux Olympiques de Londres. Dans sa question initiale, le député mauve voulait avoir la liste des athlètes qui iront dans la capitale anglaise à partir du 19 juillet et les facilités qui sont mises à leur disposition. Le ministre devait indiquer que 12 athlètes seront à Londres et que tous les moyens sont mis en oeuvre pour la préparation des athlètes. Devanand Ritoo a, entre autre parlé des Rs 10 000 mensuelles qui sont accordées à ces athlètes et que le Club Maurice accorde aussi une aide financière à la préparation de ces «olympiens» à l’étranger.
Pour lancer les questions supplémentaires, le député Franco Quirin a évoqué la question de l’entraîneur national évincé par la Fédération mauricienne de Cyclisme pour accompagner la cycliste Aurélie Halbwachs aux JO.
Quirin: Est-ce que l’honorable ministre peut nous dire dans le cas
du cyclisme si l’entraîneur national, José Achille, a été évincé de la délégation, et si oui, il est remplacé par qui ?
Ritoo:  Sir, we, at the level of the Ministry, do not decide about who is
going to accompany the athletes.  It is the federation that decides.
A chacune de ses réponses le ministre a trouvé la formule «it is the federation that decides» comme voie de sortie. Cela a été le cas lorsque le député Bhagwan a évoqué le cas de Olivia de Maroussem dont le club a soumis une lettre de protestation. Le ministre a aussi promis de soumettre la liste des dirigeants qui accompagneront le Club Maurice, de même que le budget qui est alloué à chaque fédération.
Autre question intéressante à l’agenda mardi dernier: celle du député Ameer Meea liée à la situation du motocycliste. Le député voulait savoir si le ministre compte mettre en place une piste permanente pour la pratique de cette discipline. Le ministre a confirmé qu’il n’existe aucune piste dédiée à ce sport à Maurice, mais en attendant la construction du National Institute for Sports,sur le parking du stade Anjalay a été confié aux clubs. Le député Franco Quirin a aussi voulu savoir ce qu’est devenu le plan proposé par deux anciens présidents de la fédération de motocyclisme, Valery Murat et Gervais Antoine. Le ministre a indiqué que comme la FMM n’existe plus, le projet n’est jamais allé de l’avant.