Les abonnés de la Central Water Authority desservis par le système de distribution de Mare-aux-Vacoas  – qui ont été très pénalisés pendant les deux dernières années –, peuvent se réjouir. Dans un proche avenir ou d’ici février/mars 2013, déclare Prem Saddul, président de cet organisme, ils obtiendront de l’eau potable 24 h sur 24 grâce aux mesures prises ces derniers temps.
« Il nous faut à tout prix gérer la situation de nos réserves en eau de manière scientifique en équilibrant demande et fourniture d’eau », lâche Prem Saddul, ce matin après une réunion hier sur la situation des réserves en eau avec toutes les parties concernées au bureau du Deputy Prime Minister Rashid Beebeejaun. Même si les réserves ont augmenté avec les dernières grosses pluies et que les prévisions météorologiques sont bonnes pour les prochains mois, ce n’est pas pour autant qu’il va fermer les yeux sur le gaspillage d’eau. D’où la décision de la Central Water Authority (CWA) de maintenir l’interdiction d’utiliser l’eau potable pour des tâches particulières. « Nous avons pris l’habitude de laver nos voitures avec un seau d’eau et d’arroser nos plantes en se servant d’un arrosoir au lieu d’utiliser des tuyaux d’arrosage. C’est très bien. Il nous faut continuer sur cette voie malgré les réserves en eau qui s’améliorent », déclare le président de la CWA.
Trois des réservoirs, à savoir Midlands, La Nicolière et Piton du Milieu, sont remplis à 100 % tandis que Mare-aux-Vacoas est à 61 % et Mare Longue à 71% de leur capacité. Le niveau des nappes phréatiques s’est également amélioré.
Prem Saddul indique que c’est grâce à certaines mesures prises par la CWA que le taux de remplissage de Mare-aux-Vacoas est passé à 61 %. Il devrait, si la pluviosité est normale, atteindre les 65 % d’ici à la fin du mois ou au début de mai prochain. « Si, depuis août 2010, on avait continué à prendre 120 000 mètres cubes d’eau quotidiennement de ce réservoir, son taux de remplissage aurait été entre 20 et 24 % aujourd’hui », fait-il ressortir, en rappelant avoir réduit la dépendance concernant ce réservoir en transférant quotidiennement un volume de 25 000 mètres cubes d’eau de Mare-Longue à La Marie et environ 75 000 mètres cubes d’eau quotidiennement de Rivière-du-Poste, de Tatamaka Feeder et du canal de Pradier vers Mare-Aux-Vacoas. En outre, un volume de 6 000 mètres cubes d’eau/j venant des rivières Sèche et Rempart ont été canalisé vers ce réservoir. La rivière Tamarin a apporté environ 5 500 m3/j à La Marie. La CWA a par ailleurs puisé environ 3 000 m3/j de Valetta pour desservir la région d’Alma. « Au final, c’est un total d’entre 115 000 et 120 000 m3 d’eau/j qui a alimenté le réservoir de Mare-aux-Vacoas durant toute cette période de sécheresse », relève notre interlocuteur, qui souligne qu’avec l’amélioration du niveau d’eau à Mare-aux-Vacoas, la CWA pourra étendre ses horaires de distribution d’une à deux heures par jour dans la région desservie par ce réservoir.
Le Nord est alimenté 24 h sur 24, sauf en quelques endroits tels Goodlands, Roche-Terre, Montagne-Longue et Crève-Coeur où les abonnés sont desservis entre 12 et 18 h par jour. L’Est aussi bénéficie d’une distribution d’eau 24 h sur 24 sauf pour les villages d’Ecroignard et de Ferney, et particulièrement la région côtière de Grand-Port et de Bois des Amourettes. Un grand projet de changement de tuyaux au coût de Rs 53 M est en cours dans cette région. Prem Saddul indique toutefois que la situation à Grand-Port et à Ferney sera améliorée considérablement, d’ici à une semaine. Le Sud aussi est alimenté en eau 24 h sur 24. Un autre grand projet de changement de tuyaux vient également d’être complété à Camp Fouquereaux/Alma au coût de Rs 267 M.
Le président de la CWA annonce qu’en ce qui concerne la situation des réserves en eau, le pays n’est plus dans le « rouge ».  Toutefois, il n’a pas encore atteint une situation « qu’on peut qualifier de verte », poursuit-il. « Nous sommes en vigilance orange », fait-il ressortir, tout en rappelant le maintien de l’interdiction du gaspillage « sinon nous serons à nouveau à sec ».