La police de Plaine-Magnien en sait un peu plus sur les circonstances du décès d’Hemraz Nohur, âgé de 36 ans, alors que sa Mercedes a pris feu hier sur l’autoroute, à Mare d’Albert.

Après avoir interrogé des témoins, les enquêteurs ont appris que ce manager de la State Bank of Mauritius de Mahébourg se débattait pour sortir de son véhicule en flammes, mais, il n’arrivait pas à ouvrir la portière.

Une des thèses avancées par la police est que la victime s’est retrouvée piégée par le “central locking” de la voiture. « Ce n’est que la personne en possession des clés qui peut l’ouvrir. Sauf si quelqu’un fait voler en éclats la vitre de la portière de l’extérieur », explique-t-on du côté de la police. Pour des raisons inconnues, Hemraz Nohur n’a pu mettre la main sur ses clés. En plus, les automobilistes n’ont pu s’approcher du véhicule car les flammes étaient menaçantes. Dans un acte de désespoir, le conducteur a roulé avec sa Mercedes en feu sur plusieurs mètres avant de percuter l’arrière d’un camion sur la “fast lane”. Les occupants du poids lourd s’affairaient à l’installation de parapets sur l’autoroute.

À ce stade, ignorant ce qui a pu provoquer l’incendie de la Mercedes, la police a confirmé que les vitres des portières étaient levées. « Le conducteur a peut-être activé la climatisation », explique un enquêteur. La police soupçonne qu’un court-circuit pourrait être à l’origine du drame, alors que d’autres possibilités sont évoquées telles le fait qu’il n’y avait pas d’eau dans le radiateur, ce qui aurait pu provoquer de la fumée. Cependant, la police est consciente que dans de telles circonstances « c’est très difficile de savoir comment la voiture a pris feu car celle-ci était complètement brûlée ».
Ce sont les pompiers de Curepipe, qui ont éteint le feu, mais il était déjà trop tard. Le conducteur était calciné à l’intérieur. Après que des éléments du Scene of Crime Office ont effectué des prélèvements sur le lieu de l’accident, le corps d’Hemraz Nohur a été envoyé à la morgue de l’hôpital Victoria, à Candos, où l’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Chief Police Medical Officer, a attribué le décès à une asphyxie par inhalation de la fumée. La Mercedes, elle, a été remorquée jusqu’au poste de police de Plaine-Magnien.

Le chauffeur du camion, un quadragénaire de Camp-Thorel, a été testé négatif à l’alcootest. Il a expliqué aux enquêteurs avoir vu la voiture en feu se dirigeait vers lui. Il a alors roulé une cinquantaine de mètres, craignant que son poids lourd puisse prendre feu à son tour lors de l’impact. Les funérailles d’Hemraz Nohur ont eu lieu ce matin à Nouvelle-France.