La Criminal Investigation Division (CID) de Flacq tente de faire la lumière sur ce qui s’est produit, rue Shivala, Mare d’Australia, après la découverte, hier après-midi, du cadavre d’Andréa Bentajac, 80 ans, retrouvée avec des blessures au visage dans sa maison. Ce sont des voisins qui l’ont trouvée dans cet état aux alentours de 13h30, alors que son époux Pierre Bentajac, 81 ans, originaire de France, était dans un état semi-conscient dans une autre pièce. Il portait lui aussi des blessures au corps. La police l’a transporté à l’hôpital de Flacq où il est placé sous observation. En début de soirée, il n’a rien dit sur les circonstances du drame. Entre-temps, la victime a été transportée à la morgue pour déterminer la cause du décès. Même si la police traite cette affaire comme un cas de « foul play », elle n’écarte pas non plus que l’octogénaire a pu faire une chute fatale. Les enquêteurs ne négligent aucune piste pour le moment.
Entre-temps, la police a questionné l’entourage du couple pour savoir quelle était la nature de leur relation. Elle a appris que les deux avaient souvent l’habitude de se disputer, et Pierre Bentajac faisait souvent des crises de jalousie. D’ailleurs, des témoins ont affirmé avoir entendu le couple se disputer dans la nuit de jeudi. La police de Brisée Verdière et des éléments de la Scene of Crime Office (SOCO) ont examiné les lieux et ils ont effectué des prélèvements des traces de sang qui ont été transmises à des fins d’analyses au Forensic Science Laboratory (FSL). La CID de Flacq travaille en collaboration avec la Major Crime Investigation Team (MCIT) dans le cadre de cette enquête.