Marguerite Peeters, directrice de l’Institut interculturel Dialogue Dynamics, est spécialiste de la nouvelle éthique et de la gouvernance mondiale. Elle était à Maurice la semaine dernière à l’invitation de l’Action Familiale l’occasion du 3e congrès de la Fédération africaine d’Action familiale (FAAF). Dans un entretien accordé au Mauricien la semaine dernière, elle nous parle des implications du concept de « gender » qu’on utilise couramment sans nécessairement connaître ses implications notamment en termes de déconstruction des valeurs de base de la société dans celle de la famille. Elle tire la sonnette d’alarme contre l’utilisation de l’éducation pour imposer certains changements de la société notamment la neutralité sexuelle qui est, selon elle, une violation fondamentale des Droits de l’Homme. Elle se dit par ailleurs contre le ministère du Genre.