Marie-Laure Harel a lancé le concept store en 2012 à Grand-Baie, boutique regroupant plusieurs marques autour de l’univers de la mode. Elle est celle qui se cache derrière les enseignes de prêt-à-porter Mademoiselle et Designer Avenue. Généralement, les modeuses aiment les multimarques, car elles recèlent de véritables trésors. Grâce au concept store de mode, elles ne sont pas habillées comme tout le monde.

Depuis que Marie-Laure Harel a ouvert son premier espace mode en 2012, celui-ci n’a jamais connu un tel succès, devenu le lieu incontournable des modeuses dans le Nord. Son concept : proposer de la mode tendances de créateurs au talent incontestable. La fashionista y propose ses propres créations ainsi que des marques importées d’Australie, d’Afrique du Sud, d’Italie et surtout de France, et sélectionne des séries limitées, des exclusivités d’autres créateurs mauriciens qui ont l’audace de surprendre sa clientèle.

« Il faut faire attention à ce qu’on définit comme un concept-store », explique Marie-Laure Harel. Trop souvent des boutiques jouent sur le côté « cool » du terme, mais vendent tout un tas de produits sans grand rapport entre eux. Ce qui définit avant tout un concept store est sa sélection pointue de pièces et de créateurs, reflets de choix réfléchis par des professionnels du secteur, le tout dans une optique thématique. J’ai choisi la mode parce que c’est ma passion depuis des années. Et à Maurice, il manquait ce genre d’espace d’expression pour les créateurs. J’ai donc d’abord ouvert ma propre boutique, Mademoiselle, avec mes propres pièces, puis Designer Avenue pour accueillir des créateurs qui, comme moi, ont du mal à se permettre les loyers de centres commerciaux ou de boutiques ayant pignon sur rue » détaille-t-elle.

Repère stylé des modeuses

Ainsi, à Mademoiselle/Designer Avenue, les marques réunies sous un même toit élargissent leur public en partageant leurs clients respectifs, tout en faisant des économies considérables, puisqu’elles n’ont pas besoin de louer et d’entretenir un local juste pour elles. Elles mettent en commun leurs ressources et leurs réseaux, ont besoin de faire moins d’efforts marketing et peuvent donc obtenir un bien meilleur retour sur l’investissement.
La volonté de Marie-Laure Harel est ainsi avant-gardiste : elle bouscule les codes de l’époque, avec une sélection de créateurs talentueux qui excellent dans leur domaine. C’est le début d’une histoire à succès…

Passer la porte de Mademoiselle/Designer Avenue, c’est entrer dans un univers inédit, voire insolite. Outre la garde-robe que Marie Laure Harel a sélectionnée en fonction des goûts personnels de ses clientes, la boutique reflète la quintessence de la mode d’aujourd’hui avec des pièces uniques et que l’on ne trouve nulle par ailleurs.

Marie-Laure Harel déniche ses nouvelles pièces tendances à travers le monde, sous la marque Mademoiselle elle représente des marques importées d’Australie, d’Afrique du Sud, d’Italie et beaucoup de France notamment). Le lieu accueille aussi évidemment des créations locales tout autant qualitatives sous Designer Avenue.