L’adaptation scénique du roman Le voyage de Delcourt ressuscite une histoire passionnelle entre un propriétaire terrien de Pamplemousses et une réfugiée juive dans les années de guerre. Delcourt Chasles et Marika Lindenbaum prennent chair sous les traits d’Alessandro Chiara et de Rachel de Spéville dans Marika est partie. À voir au KaféT@Komiko du jeudi 31 juillet au samedi 2 août.  
Le voyage de Delcourt devait à un moment faire l’objet d’un film. Le projet n’ayant pas abouti, Alain Gordon-Gentil adapte son roman pour le théâtre. Le second volet du texte est porté sur scène sous le titre Marika est partie. Une histoire d’amour fulgurante, sur fond de Seconde Guerre mondiale, entre un jeune ingénieur mauricien à la recherche d’amour absolu et une jeune réfugiée juive pressentant les horreurs de l’holocauste.