Après six années de formation intensive et de sacrifices, Jean Aniel Lisette a été récompensé hier. Ce Rodriguais de 27 ans a été officiellement promu au grade d’inspecteur du Maritime Squadron et a obtenu sa lettre de confirmation des mains du commissaire de police, Mario Nobin. Il est qualifié comme étant le premier “observer” de Maurice, originaire de Rodrigues, à avoir complété l’Observer Course à l’INS Garuda Observer School, Kochi, Inde.
 Originaire de Petit-Gabriel, à Rodrigues, Jean Aniel Lisette a étudié à la Father Ronald Gandhi RCA School et au Rodrigues College. En janvier 2010, il rejoint la Mauritius Police Force et, ensuite, la National Coast Guard (NCG) comme “seaman”. Jean Aniel Lisette est plus tard posté à la NCG d’Albion et à celle de Rodrigues avant d’opérer à bord du CGS Rescuer.
À la NCG de Rodrigues, Jean Aniel Lisette postule pour l’Observer Course. lls sont 70 candidats à être soumis à des tests d’aptitudes, écrits et oraux. Jean Aniel Lisette est l’unique sélectionné. Par la suite, il effectue un mois d’Air Orientation Course au sein du Maritime Air Squadron avant de s’envoler pour l’Inde en juillet 2014. S’ensuivent sept mois de formation soutenue à l’INS Garuda Observer School, à Kochi, qui lui permettent d’acquérir les compétences nécessaires pour l’air navigation, l’airmanship et les ground basics, entre autres. Jean Aniel Lisette rentre à Maurice en février 2015 et est posté au Maritime Squadron comme Cadet Inspector (CI). Démontrant à ses supérieurs qu’il est à la hauteur des tâches qui lui sont confiées provisoirement, Jean Aniel Lisette a été officiellement promu au grade d’inspecteur hier, une « joie immense » pour le jeune homme de 27 ans.
« Cela n’a pas été facile. La formation a été intensive. Si anvi avanse, bizin “mean business”. Il faut être physiquement et mentalement solide », déclare Jean Aniel Lisette. Ce papa d’un petit garçon de 18 mois remercie particulièrement son épouse, Dotty, sa mère, Maryna, l’assistant surintendant de police Sooraj Moodoo, le Commanding Officer et le personnel du Maritime Squadron, ainsi que le commissaire de police Mario Nobin. « Sans leur soutien, dit-il, je n’en serais pas là aujourd’hui. »