Avec son nouvel album, Lespri Malin, Marjorie Seevraz signe son grand retour sur la scène musicale, après sept ans d’absence. Celle qui s’est fait connaître du grand public avec son fameux séga Ton Philippe en 1998, revient plus inspirée, avec un disque spirituel, mâtiné de world music. Rencontre avec une artiste qui vit pleinement sa passion pour la musique.
Scope l’a interviewée pour la première fois, il y a exactement vingt ans. Marjorie Seevraz était une jeune chanteuse qui avait “la musique dans la peau”. Elle participait à son premier concours de chants, Star Show, et tentait de percer dans le milieu musical. “Le jour de l’entretien, j’étais excitée à l’idée de me faire interviewer. J’étais sous les feux des projecteurs et je venais de faire ma première scène. Je n’avais que 18 ans.”
Lorsque l’on a pour père Marc Seevraz – soliste, guitariste, qui a joué dans des groupes tels que Les Markies, Pepito, le Typhoon Band et a travaillé avec des artistes de renom comme les frères Cassimally, Philippe Picon et Marclaine Antoine, il n’est pas étonnant de faire du chemin dans ce milieu.