Venu d’Afrique du Sud le Mark Fransman Quartet est probablement l’événement de cette troisième édition du Ernest Wiehe Jazz Festival. Une sonorité acoustique puisant ses racines dans la world music à découvrir le samedi 13 septembre à Tamarin.
Ancré dans les sons d’une tradition totalement revisitée, Mark Fransman est l’emblème du renouveau musical sud-africain. Originaire de la ville du Cap, ce multi-instrumentiste, compositeur et chanteur est le lauréat de nombreux prix, dont le prestigieux Standard Bank Young Music Award.
Le Mark Fransman Quartet se revendique des influences de l’Acoustic Jazz, de la Cape Goema et des musiques du monde. L’âme du quartet réside dans l’interprétation vivante des compositions de Fransman. Tous compositeurs et improvisateurs hors pair, les jeunes musiciens du Mark Fransman Quartet proposent une aventure totalement extraordinaire, avec tout l’enthousiasme, l’énergie et le partage de la nouvelle génération musicale sud-africaine.
Au saxophone et aussi au piano, Mark Fransman est accompagné par Romy Brauteseth
à la contrebasse, Reza Kotha à la guitare et Kesivan Naidoo aux percussions. Le quartet sera en concert le samedi 13 septembre à l’Hôtel Tamarin. Le concert est prévu pour 21 h 30. Notons que la première partie sera assurée par Olivier David. Il présentera ses compositions et interprétera des standards en trio composé de lui-même, de Didier Baniaux à la basse et de Dario Ramdeal à la batterie. Les variations du trio défrichent le répertoire tout en surprises auditives.
Billets disponibles à travers le Rézo Ôtayô (466-9999).