Après avoir vu sa belle série interrompue lors de la 27e journée, Mark Neisius n’a pas mis longtemps pour se remettre sur le droit chemin en s’adjugeant un beau doublé signé Spin A Coin pour le compte de l’entraînement Raj Ramdin et Papa Joe pour celui de Jean-Michel Henry. Il enregistre du coup son deuxième doublé de la saison et se hisse au niveau des 9 victoires, confirmant pas la même occasion son renouveau.
« When I looked at my card on Thursday, I thought I had a couple of chances. I don’t think anything stood out as a banker but I knew with a bit of luck, I could bag a winner. I’m just happy to be back to winning ways» En effet, avec une carte on ne peut plus compétitive, le Sud-Africain était un des jockeys à suivre lors de cette 28e journée. Non seulement a-t-il remporté une victoire, mais il a fait mieux en mettant à son actif un doublé. C’est dans la première moitié de la journée que notre interlocuteur a fait le plein avec deux victoires coup sur coup. Il s’est mis sur orbite dès sa deuxième monte avec l’outsider Spin A Coin qui surprit le favori Harba et les très chuchotés Cinchona et Seven Fountains dans ce qui constituait la plus belle arrivée de la journée. « As I said last time, his last run was quite a disappointment for me. It really surprised me when he jumped so well and lead. May be it was because he was fresh that day as he was coming from a two months’ lay-off. This time, our plan was always to sit behind Southern Heights as Spin A Coin has shown that he can finish his races nicely », a d’emblée expliqué Mark Neisius. Il n’y a pas que le changement de tactique qui a joué en faveur de Spin A Coin mais aussi le rallongement de la distance. « I’ve always said from day one that once he goes over the 1850m or 2100m, we’ll probably see the best of him. He just confirmed that today », s’est félicité la cravache sud-africaine.
Spin A Coin, selon les dires mêmes de Raj Ramdin, étant un coursier fragile, quels sont ses plans en cette fin de saison? « He is indeed a very light-framed horse. His races knock him down a little bit and that one will be no exception. Probably we’ll try to nurse him back and find a nice race for him before the season ends. »
« Generous Gent was literally knocked out of the race »
Le doublé intervint quelques minutes plus tard dans la quatrième épreuve lorsque Neisius nous rejoua la même partition pour cette fois priver Adi Star et Darryl Holland d’une précieuse victoire. Pourtant le Sud-Africain fut loin d’être satisfait de sa monte qui, dit-il, ne mérite pas de figurer dans la top 10 de sa carrière. « Personally it was not a cleanical ride from me. It was a sort like indecisive ride. I switched to the inside which was quite risky as the gap could have closed on me. It was a risky move. I don’t think it was one of my greatest rides but at the end of the day, the horse won. That’s what racing is all about you know. People harp on your bad rides when you got beaten but don’t when you ride badly and win! On the contrary, they say what a great ride it was! I disagree as I think it was not a good ride », a déclaré notre interlocuteur. De Papa Joe, il dira que c’est un coursier pétri de qualités et qui est appelé à gravir les échelons à Maurice.
Nous commentant ses autres montes, Mark Neisius s’est dit particulièrement déçu de la facon dont s’est déroulée l’épreuve de clôture dans laquelle il pilotait Generous Gent. « I honestly think he was in with a chance but unfortunately he was knocked out of the race at the 800m. I’m not blaming anyone but I believe that without this nasty bump, he would have made it to the finish. According to me he is better than the field he was facing », a-t-il déclaré. Très déçu, Mark Neisius espère que Generous Gent pourra se racheter de cette contre-performance avant la fin de la saison. Les turfistes en sont avertis.
De Bobby Bear, le Sud-Africain dira que la gêne subie au 300m lorsque Sole Mio se donna contre lui, lui coûta une meilleure place à l’arrivée. « I don’t think he would have won the race but that incident definitely cut his momentum.»