Photo illustration
  • Par contre, la pluviométrie a été déficitaire, avec seulement 144 mm, soit 55% de la moyenne

Il a fait très chaud en mars dernier, le thermomètre ayant affiché des températures supérieures à la moyenne dans différentes parties du pays. En effet, mars a été le mois le plus chaud depuis 1971.

Est-ce l’effet du changement climatique qui entraîne des températures élevées dans le pays ? Selon la dernière publication de la station météorologique de Vacoas, il a fait très chaud en mars. Les indications démontrent que la chaleur ressentie durant ce mois n’a pas été la même depuis les 48 dernières années. Les heures d’ensoleillement ont été plus longues que prévu. De ce fait, la chaleur a été plus forte, amenant ainsi des températures élevées durant tout le mois. Les températures enregistrées par la station météorologique de Vacoas sont la preuve de cette hausse de température. Ainsi, une hausse de 1,5°C, voire plus, a été notée.

Plusieurs régions du pays ont enregistré une différence dans la température pour au moins trois semaines, ou même durant tout le mois. Les chiffres indiquent qu’il a fait chaud pendant 27 jours à Union-Park, où une hausse de 3 à 4°C avait été enregistrée. Ce changement de température a aussi été noté à Nouvelle-Découverte, où une montée de 5,2°C a été constatée le 13 mars. Toute la région de l’est a été sous l’effet de cette chaleur.

Par ailleurs, des écarts de température ont aussi été enregistrés dans plusieurs régions de cette partie de l’île. Ainsi, 35°C a été enregistré à Médine le 23 mars. La région du nord-est n’a nullement été épargnée. Des records ont même été notés. D’ailleurs, 33,6°C ont été notés à Mon Loisir en mars, soit 0,5°C alors que cette région avait enregistré 33,1°C. La région de Belle-Mare a aussi été marquée par une hausse de température, passant de 33,4°C à 33,5°C et de 32,9°C à Queen-Victoria, contre 32,5°C auparavant. Les statistiques sont presque les mêmes sur tout le pays.

La région d’Albion a enregistré 34,9°C en mars, soit 0,9°C de plus qu’en mars 2018. Une hausse d’un degré à Médine (ouest) a aussi été notée. Le thermomètre avait affiché 35°C dans cette région au mois de mars, contre 34°C la même période de 2018. Il a également fait chaud à Gros-Cailloux, avec 34°C contre 33,5°C en mars 2018. Et à Mon-Désert-Mon-Trésor, les données recueillies ont démontré une hausse de 0,5°C, la température passant de 33,5°C à 34°C en un an.

S’il a fait très chaud durant la journée, tel a aussi été le cas la nuit. La température était en effet au-delà de la normale. Toutefois, grâce à un vent léger, une chute de 2°C avait été constatée durant la deuxième semaine de mars. Une baisse de 2,5°C avait aussi été notée le 14 mars à Mon-Loisir, où un record de 20,5°C avait été enregistré, contre 22,7°C dans le passé.

Le mois de mars est aussi considéré comme sec. La pluie a été déficitaire sur tout le pays. La pluviométrie durant ce mois indique des chiffres au-dessous de la normale, soit 144 mm. Ce qui représente 55% de la moyenne. Un déficit de 290 mm a été noté dans la région du sud et sur le Plateau central. Par ailleurs, des nuages de l’est ont occasionné des pluies qui ont été fortes, surtout durant les deux premières semaines de mars.