La Mauritius Arya Ravi Ved Pracharini Sabha (MARVPS) a un nouveau comité exécutif, avec à sa présidence, Parmanund Jeerakun, ancien directeur du département primaire au ministère de l’Éducation, aujourd’hui à la retraite. Il succède au pandit Sooryadeo Sungkur, qui avait été l’année dernière au centre d’une polémique concernant l’octroi d’un terrain de l’État pour la construction d’une cafétéria sur la plage de Trou-aux-Biches.
L’équipe de Parmanund Jeerakun a remporté les élections de la MARVPS avec une victoire sans appel de 12 à 0 pour un mandat de trois ans. Ses priorités : ramener les jeunes vers les associations socioculturelles, encadrer davantage les femmes et l’éducation.
Parmanund Jeerakun occupe depuis quelques semaines le poste de président du MARVPS. Sooryadeo Sungkur avait été en septembre dernier au centre d’une polémique après que l’État lui avait alloué une parcelle de terre (environ 4 perches), sur l’aire de stationnement la plus proche de la plage de Trou-aux-Biches pour la construction d’une cafétéria. Ce projet avait suscité de vives contestations de la part des habitants et des écologistes, qui avaient soupçonné des zones d’ombre dans cette affaire.
Les élections de la Mauritius Arya Ravi Ved Pracharini Sabha se sont tenues le 14 janvier à l’école primaire Dr Beaugeard, Port-Louis. Trois groupes s’étaient affrontés. L’équipe de Parmanund Jeerakun, qui avait choisi le symbole de l’éléphant, a marqué ces élections — qui s’étaient fait d’ailleurs attendre depuis plus de trois ans en raison d’une action en Cour suprême —, avec une victoire écrasante de 12-0. Le MARVPS a présenté cette semaine à la presse les nouveaux membres de son comité exécutif. La constitution de ce comité, indique Parmanund Jeerakun, fut un exercice scrupuleux puisque toutes les régions devaient être représentées. La Mauritius Arya Ravi Ved Pracharini Sabha dispose de 132 branches à travers l’île.
Purmanund Jeerakun, qui jouit d’une expérience de 43 ans dans l’éducation, compte oeuvrer pour ramener les jeunes vers les associations socioculturelles dans le but de faire perdurer les valeurs de la communauté RaviVed. « Il faut trouver des activités qui les intéressent », dit-il. Le nouveau président a en tête une série de projets susceptibles d’intéresser les jeunes, notamment la création d’une aile jeune, un centre permanent pour le career guidance, entre autres. Son ambition : favoriser l’unité et travailler pour l’ensemble de la communauté. « Durant ces trois dernières années, les membres ont quelque peu perdu confiance dans la société. Il faut les réunir », explique Purmanund Jeerakun qui insiste sur la transparence dans la gestion de l’organisation des comptes. Parmi les autres projets : la mise sur pied d’un Trust Fund au sein de l’association pour l’expansion et le financement du Sabha, la consolidation de son programme d’information avec un système de mass-emailing pour atteindre ses membres, équiper la trentaine d’écoles où l’hindi est enseignée de matériels informatiques, avec laptops, écrans, projecteurs, la formation continue des pandits, l’organisation d’un spectacle culturel, la création d’un centre d’aide psychologique aux familles et couples en détresse, la tenue d’ateliers de travail sur la santé, entre autres.
La Mauritius Arya Ravi Ved Pracharini Sabha dispose depuis peu d’une aile féminine qui tiendra sa première réunion samedi prochain. Un projet que Purmanund Jeerakun a à coeur est la création d’un centre de formation pour les micro-entreprises dirigées par les femmes. Le but, dit-il, est d’encadrer davantage les femmes. Le nouveau président de la Mauritius Arya Ravi Ved Pracharini Sabha dit vouloir travailler avec toutes les associations culturelles et le gouvernement sur des actions pour la communauté.
Revenant sur la défaite du Pandit Sungkur lors des élections, Purmanund Jeerakun attribue cela à la polémique de l’affaire de Trou-aux-Biches qui a porté un sérieux coup à l’image du Pandit Sungkur. « Il s’agissait d’une histoire personnelle et lorsque vous êtes un personnage public, il ne faut pas que vous soyez mêlé dans une quelconque maldonne ou histoire qui pourrait faire tâche », commente Purmanund Jeerakun. Il estime que le pandit Sungkur n’a pas su gérer correctement l’association durant ces dernières années.
La Mauritius Arya Ravi Ved Pracharini Sabha compte quelque 5 100 membres et environ 175 000 adhérents.