Le collectif Harmony a remporté les élections de la MASA, tenues dimanche au Collège St Mary’s, en obtenant sept des huit places libres au sein du conseil d’administration de la société d’auteurs mauricienne. Patrick Antoine est le huitième candidat élu sur le board, alors qu’Arno Calou (Ton Rolo) a été élu d’office, faute d’opposant. Une élection qui a enregistré un record de participation, avec 183 votants sur 275 membres éligibles.
“L’harmonie n’est jamais donnée, elle doit indéfiniment se conquérir”, a dit Simone de Beauvoir. C’est ce qu’a fait le collectif Harmony. Le chef de file de ce mouvement a lancé, après la proclamation des résultats : “C’est maintenant que le travail commence.” Car il y a du pain sur la planche. “Nous sommes confiants car nous avons une équipe solide pour faire bouger les choses”, affirme Richard Hein.
Un calme bon enfant règne dans la cour du St Mary’s au début du scrutin à 9h, avec 60 bulletins enregistrés. Ce n’est que vers 11h, où le taux de participation est de 56,2% (154 votants), que les choses se sont animées. “C’est un signe intéressant, car cela montre que les artistes veulent du changement au sein de la MASA”, note Hansley Antoine. “On voit que les artistes se sentent concernés par la situation de la MASA et font confiance à l’équipe Harmony”, ajoute Arno Calou.
Vent de changement
12h30. C’est la fin du scrutin. Les candidats sont réunis dans une salle pour assister au scellage des boîtes renfermant les 183 bulletins. Le décompte ne tardera pas. Vers 13h, Sedley Assonne (catégorie Littéraire) est élu. À la même heure, le dépouillement annonce une large victoire de Richard Hein, suivi de Paul Raya, dans la catégorie Éditeur. Cela se confirmera avec 144 voix pour Hein et 110 voix pour Raya. Dans la catégorie Auteur/Compositeur, la victoire est déjà assurée pour Mario Armel et Jean-Claude Barbier, vers 13h15.
À 13h45, les résultats définitifs sont annoncés : 7 sièges sur 8 pour le collectif Harmony. Seule Meera Mohun n’a pas été élue dans la catégorie Auteur/Compositeur; elle a été devancée de 2 voix par Patrick Antoine (63 contre 65). “Dommage de ne pas avoir de femme sur le board. Mais, je suis sûr qu’avec Patrick Antoine, nous allons réaliser des choses. Notre devise est de travailler pour l’efficacité et la prospérité de la MASA”, souligne Mario Armel. “Il y a un vent de changement qui souffle sur la MASA”, ajoute un Senior Officer de l’organisme.
Message fort
Pour le collectif Harmony et Patrick Antoine, des objectifs devront être atteints pour qu’un bilan positif soit déposé. Avec sa liste de propositions en 18 points, Harmony sera sous la surveillance de la communauté des artistes. “Nous serons là pour suivre le changement annoncé dans un esprit amical pour que la MASA se redresse et avance dans la bonne voie”, affirme Siva de DMS Prod.
“La MASA a voulu devenir grande trop vite. Maintenant, il faut insuffler un nouvel état d’esprit, pour qu’elle évolue à son rythme avec plus de transparence”, souligne Marclaine Antoine, un des personnages clés dans la création de la société d’auteurs mauricienne.
Pour sa part, Richard Hein ne cache pas sa joie après la proclamation des résultats : “C’est une belle récompense. Après être arrivé à la dernière place lors des précédentes élections en 2010, c’est une belle revanche de se retrouver en tête de liste. C’est un message fort, qui montre que le collectif Harmony dépasse le cadre des copains pour travailler dans l’intérêt des membres de la MASA.”
Éclaircissements
Plusieurs défis attendent le nouveau board. D’abord, les finances de la MASA, car la gestion ne serait pas transparente, si l’on en croit les bruits de couloirs. “Nous ferons une mise à plat pour avoir plus d’éclaircissements en ce qui concerne les comptes. L’intervention du Mauritius Audit Bureau n’est pas exclue”, précise Richard Hein.
“Je vais faire tout mon possible pour aider à redresser la situation de la MASA. Même si je suis député et membre du Parlement, je ne vais pas délaisser cette nouvelle responsabilité. Il n’y aura pas de conflit d’intérêt, car je suis ici en tant qu’artiste et non comme politicien”, souligne Jean-Claude Barbier, sorti en tête de liste dans la catégorie Auteur/Compositeur.
—————————————————————————————————————————————————————
Les élus
Catégorie Auteur/Compositeur
Jean-Claude Barbier : 126 voix
Mario Armel : 75 voix
Patrick Antoine : 65 voix
Catégorie Éditeur
Richard Hein : 144 voix
Paul Raya : 110 voix
Catégorie Littéraire
Sedley Assonne : 133 voix
Catégorie Audiovisuelle
Arno Calou : élu d’office