Lors de son dernier point de presse en décembre, le nouveau conseil d’administration de la MASA avait annoncé que des choses allaient changer dans l’intérêt de ses membres. Trois décisions ont été prises pour plus de transparence.
Les choses bougent dans le bon sens à la MASA. Trois mesures ont été approuvées par les membres du conseil d’administration pour parvenir à plus de transparence dans les opérations de la société des droits d’auteurs.
La salle spécialisée mise à la disposition des sociétaires qui souhaiteraient consulter divers documents (les comptes, les décisions majeures prises par le conseil ou encore les différents accords de réciprocité) est actuellement en préparation. Des rénovations sont en cours à la MASA House pour que cette salle soit bientôt accessible aux membres de la MASA. Cette opération, dite Open Door Policy, est un moyen d’assurer “une plus grande transparence dans la gestion de la société”.
Finance Committee.
La MASA indique également qu’“un audit de la gestion des finances a été confié au Finance Committee de la MASA afin d’analyser les dépenses ainsi que les sommes collectées et réparties respectivement ces cinq dernières années”. Une décision prise dans le but de mettre de l’ordre dans la gestion financière de la société. “Nous voulons qu’il y ait moins de dépenses et davantage de revenus au sein de la MASA. Dans le passé, il y a eu trop de gaspillages. Nous avons aussi lancé une enquête interne pour faire la lumière sur des dépenses suspectes”, souligne Arno Calou, membre du board de la MASA.
Il ajoute que plusieurs recommandations seront soumises au conseil d’administration afin d’établir un nouvel organigramme avec la mise sur pied des sous-comités dans diverses filières : Legal Committee, Musical Works and Membership Committee, Other-Works and Literary Committee et Rules Committee. “Ces sous-comités sont là pour faciliter le travail du conseil d’administration en étudiant les dossiers avant la présentation au board. Cela rendra la prise de décisions plus rapide et plus efficace. Les dossiers avancent plus vite.”
Complaintes et doléances.
Depuis peu, plusieurs membres élus au conseil d’administration se mettent à la disposition des sociétaires en semaine afin d’écouter leurs doléances. Plusieurs rencontres sont prévues à la demande des sociétaires. “Une réunion générale est aussi prévue dans les semaines à venir. Ces exercices visent principalement à maintenir une communication permanente entre les membres du conseil d’administration et les sociétaires”, indique-t-on au niveau de la MASA. Ces rencontres ont permis de régler neuf cas en suspens depuis l’an dernier, affirme Arno Calou. “Ces rencontres permettent aux membres de la société d’avoir des éclaircissements plus rapidement sur des litiges.”
Soulignons que la MASA fonctionnera strictement en accord avec les recommandations de la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs (CISAC) en matière d’administration des droits d’auteurs. Cela permettra d’offrir une meilleure répartition des droits aux sociétaires et aux créateurs affiliés aux sociétés soeurs, selon les normes internationales.