Mieux vaut tard que jamais, le gouvernement mauricien a exprimé sa profonde préoccupation, vendredi, devant le nombre élevé de victimes, y compris le nombre de blessés, à la suite des violences à la frontière entre Israël et Gaza lors des protestations organisées contre l’ouverture de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

« Nous appelons toutes les parties à faire preuve de retenue, à cesser les hostilités et à assurer la sécurité de tous les civils. Maurice soutient le peuple palestinien dans sa quête d’un État palestinien souverain, indépendant et viable. Maurice réitère son appel à des efforts internationaux renouvelés et sincères pour la création d’un environnement propice aux négociations en vue de la réalisation rapide de la solution des deux États, avec une Palestine indépendante et viable, sur la voie d’un développement économique durable et inclusif à côté et en paix avec l’État d’Israël », soutient le communiqué du gouvernement.

Cette tuerie a été condamnée avec force par le PMSD, le MMM et le Parti travailliste par leurs leaders respectifs, à savoir Xavier- Luc Duval Paul Bérenger et Navin Ramgoolam. De son côté, Alain Ahvee, au nom de Lalit, réclame le gel des relations avec Israël en guise de protestions contre le « massacre » perpétré par l’armée israélienne.

« An memtan bizin zwenn kanpayn Boykot, Dezinvestisman, Sanksyon ki pe pran lanpler dan lemond. Bizin kennsel sa kontra ki CEB finn fer ar enn konpayni Israel, ECI Telecom Ltd, enn konpayni ki asosye avek Israel Defence Force, setadir larme Israel. Bizin osi anpes sa komiser prizon Moris ena rekur a expertiz israelyin », soutient Lalit dans un communiqué émis la semaine dernière.

Source : AFP