Shelina est fière d’avoir pu apporter l’art culinaire mauricien à Londres à travers son restaurant Lacazmama

Gagnante de la MasterChef UK 2012, Shelina Permalloo est actuellement à Maurice sur l’invitation du Hilton. Elle anime avec le chef Rodolphe Medard, “Executive Chef” du Hilton, des plats mauriciens remis au goût du jour. Et un de ses plats figurant sur la carte qui sera le plus plébiscité par les clients du Hilton demeurera pendant un an sur la carte de l’établissement.

Lorsqu’elle avait remporté le concours MasterChef, le jury avait noté que sa cuisine apportait du soleil dans ses plats. She- lina avait alors misé sur un curry d’agneau relevé de moutarde avec du briyani comme plat principal. « They told me that the menu was like having sunshine in my plate. J’ai repris ce titre pour mon premier livre de recette. »

Mauricienne par ses parents, c’est à Londres que Shelina Permalloo a grandi. Sa passion culinaire, elle la doit à sa mère qui, dit-elle, trouvait toujours le temps de préparer un menu sortant de l’ordinaire avec sa boîte de sardines, le « farata », le curry. « Enfant, je me voyais encore en train de trier du riz et j’étais fascinée dès l’âge de trois ans par les couleurs, la texture et le goût que pouvait procurer chaque repas. Je me suis imprégnée de cette culture qui, pour moi, est devenue un patrimoine culinaire. »

Installée à Londres avec sa famille, Shelina raconte que dans les années soixante-dix, ses parents ont mis le cap sur Southampton, Angleterre. Son père enseignant de profession, s’était rendu à Londres sur invitation du Commonwealth. Ce qui lui a permis de rester connecté à son pays est que, chez elle, on parlait kreol. « Et la nourriture typique que ma mère servait m’a fait prendre conscience du riche patrimoine que mon pays avait. J’étais fascinée par la richesse culturelle et l’héritage culinaire mauricien. »

Pour se rapprocher de son rêve, Shelina n’hésite pas à participer à des concours culinaires et celui de MasterChef UK 2012 sera son passeport vers de nouvelles aventures. Elle se remémore encore que le jury était composé d’un marchand de fruits et légumes, d’un chef de restaurant qui insistait pour voir dans ses plats de la couleur et de pouvoir humer cet instant comme s’il était au bord de la mer sous les filaos. Shelina choisit une fusion entre ses « faratas », sa daube de poulet, son chutney de coco, son curry de homard et salade d’ourite. Elle fait saliver le jury.

Aujourd’hui, Shelina a son propre blog, fait les photos qui illustrent sa cuisson et a ouvert son restaurant Lacaz Mama. Présente sur les chaînes satellitaires, celle qui a étudié la psychologie a préféré opter pour le tablier. « Le succès a été immédiat. I will always remember this word: There is sunshine in your plate. » Forte de cette expérience, Shelina Permalloo initie la même technique de cuisson à ceux qui veulent apprendre. Au restaurant Les Coquillages du Hilton, pour aider le chef Rodolphe Medard, elle a élaboré des plats nouveaux en gardant cette texture à la mauricienne.

Ce menu, intitulé « Four Hands Dinner » est composé de plusieurs plats, comme des crevettes au lait de coco accompagnées de salade de papaye verte, du curry de poisson, du kutcha de mangue, suprême de poulet à la sauce créole et comme dessert des Rasgullas signés Shelina. Pour l’instant, She- lina Permalloo savoure ce bonheur d’être dans son île. « J’aimerais bien animer un atelier de cuisine et montrer comment on peut manger équilibré. »