Le procès intenté par la Mauritius Commercial Bank à Robert Lesage et Teeren Appasamy a été appelé de nouveau hier devant le Master’s Court and Registrar Gaytree Manna. Les parties concernées n’étant pas toutes présentes, la séance a été ajournée au mercredi 23 janvier. La banque fera alors savoir qui elle poursuit.
La Mauritius Commercial Bank avait intenté une affaire au civil à Robert Lesage et Teeren Appasamy. Ce dernier avait saisi le conseil privé de la reine et les Lords Walker, Mance, Hale, Kerr et Sumption ont statué que l’affaire devait être écoutée de nouveau. Selon les Law Lords, « the Court created an appearance of unfairness and bias ». Il était représenté devant le Judicial Committee par le Queen’s Counsel Me James Guthrie.
L’affaire a été appelée de nouveau hier devant la Master and Registrar Gaytree Manna. En l’absence de certaines parties concernées, la séance a été levée et fixée au mercredi 23 janvier. La banque, représentée par les Senior Counsels Mes Éric Ribot et Maxime Sauzier, fera savoir qui elle attaquera en justice.
Pour rappel, la banque envisageait de poursuivre au civil une trentaine de parties dont plusieurs compagnies. Un nouveau procès devant un nouveau bench devrait bientôt être fixé.
Le « scandale financier de la MCB » avait été mis au grand jour en 2003. Il s’agissait d’une affaire de détournement de fonds dans le compte en banque de la National Pension Fund géré par un comité du ministère de la Sécurité sociale. Robert Lesage avait nié toutes les allégations portées contre lui, soutenant entre autres n’avoir jamais rien volé. D’ailleurs, avait-il ajouté, ses supérieurs étaient continuellement informés de ce qu’il faisait.
La banque commerciale avait logé une plainte en réclamation de Rs 881,6 millions plus les dommages à Robert Lesage et Teeren Appasamy. Les juges Paul Lam Shang Leen et Nirmala Devat, siégeant à la Commercial Division de la Cour suprême, avaient sommé l’ancien Chief Manager de la MCB et Appasamy de payer Rs 987 millions à la banque. « Robert Lesage a abusé de la confiance placée en lui par la MCB… Il a été prouvé que Robert Lesage a tenté de couvrir ses activités frauduleuses et illégales en tentant de faire endosser la responsabilité à la MCB », avait dit le juge Lam Shang Leen dans son jugement.