Le premier livre de jeux mathématiques en kreol, appelé “Matemazik” – du pédagogue Teebaye Moradhun, féru de math et militant des méthodes alternatives d’enseignement –, a été lancé à Port-Louis. L’occasion pour son éditeur Shafick Osman, directeur de Osman Publishing, de déplorer l’absence de soutien des autorités. « Ni l’Akademi Kreol Morosien, ni la Creole Speaking Union, ni le ministère de la Culture, ni même le President’s Fund for Creative Writing ou la cellule Culture & Avenir du bureau du Premier ministre n’ont soutenu ce projet », at- il déclaré. Et de rappeler la nécessité, selon lui, d’un encouragement de l’Etat envers ceux qui écrivent en kreol.
Teebaye Moradhun compte un long parcours dans le secteur de l’enseignement. C’est ainsi qu’il avait été appelé en 1998 par le ministre de l’Education de l’époque, Kadress Pillay, afin de travailler sur les Special Support Schools, qui allaient devenir, deux ans plus tard, les écoles ZEP (Zone d’éducation prioritaire) sous l’égide du ministre Steven Obeegadoo. Posté dans le sud du pays, Teebaye Moradhun a ensuite gravi les échelons pour devenir inspecteur et, finalement, Principal Inspector. Il travaille actuellement sous contrat dans la section “pré-vocationnelle” au ministère de l’Education.
Présent pour le lancement de son ouvrage, le ministre des Technologies de l’information et de la communication (TIC) Tassarajen Pillay Chedumbrum a rappelé que Teebaye Moradhun a toujours « facilité les choses pour les moins doués ». Dorine Chukowry, Lord-maire, a ensuite salué « les mérites du livre » qui devrait, selon elle, « rendre les mathématiques plus attrayantes ».