La mort subite du nourrisson, l’allaitement maternel, la péridurale, la pyramide alimentaire pour les femmes enceintes et les femmes qui allaitent. Tels sont les thèmes abordés par le Dr Radhika Jagatsingh-Beehuspoteea dimanche à la municipalité de Quatre-Bornes lors d’une conférence sur le thème « Mama, lavenir ou zanfan dan ou lamin ». La pédiatre a pour spécialités la réanimation et les soins néonataux. Elle a travaillé dans le public avant de retourner dans le privé. Grâce à elle, l’hôpital de Candos et l’hôpital du Nord se sont dotés d’une section néonatale.
Mort subite du nourrisson
Selon le Dr Radhika Jagatsingh-Beehuspoteea, la mort subite du nourrisson est une réalité qui n’est pas très connue à Maurice. « Il s’agit de bébés qui sont en bonne santé et qui, lorsqu’on les met dans leur lit, ne se réveillent pas par la suite. » La pédiatre conseille ainsi de coucher l’enfant sur le dos.
Le Dr Jagatsingh-Beehuspoteea recommande que le bébé dorme dans sa couchette dans la chambre des parents durant les premiers six mois. Le lit du bébé ne doit comprendre ni couverture, ni peluche, ni oreiller, ni contour de lit. Ne pas surchauffer l’enfant. « Vous avez chaud, l’enfant a chaud aussi. » Il est déconseillé de fumer pendant la grossesse et les premiers mois de la vie du bébé.
Allaitement maternel
« Rien que l’allaitement maternel peut réduire la mortalité de 20 %. Cela permet en même temps plus d’affection entre la maman et son bébé. » Si beaucoup de mères invoquent le manque de lait comme raison pour ne pas allaiter, le Dr Jagatsingh-Beehuspoteea fait ressortir que « tant que le bébé ne boit pas, le lait ne viendra pas. La nature fait bien les choses. Au début, le lait est très clair et devient épais les jours suivants, s’adaptant aux besoins du bébé. La montée de lait arrive deux à trois jours après la naissance. Le premier lait sécrété par la maman est connu comme le colostrum. Il contient tous les éléments nécessaires pour le nouveau-né. Riche en anticorps et cellules vivantes, il joue un rôle très important dans la défense immunitaire du bébé. Aussi est-il important d’allaiter le plus tôt possible ».
Avantages de l’allaitement
• perte de poids plus rapide
• Moins de saignement
• Moins de risques de cancer du sein
• Enfant plus résistant
• Moins de gastro-entérite
• Protection contre les allergies
• Protection contre le diabète, l’obésité et les caries dentaires
• Meilleur développement cérébral
« Beaucoup disent : “J’ai allaité mon enfant mais il a quand même des infections”. Mais si l’enfant n’avait pas été allaité, cela aurait été pire », indique la pédiatre.
Péridurale
« La péridurale est une injection faite dans le dos de la mère pour qu’elle ne ressente pas trop de douleur au moment de l’accouchement. Cela lui permet d’être plus consciente de l’arrivée de son bébé et cela lui sera plus facile de se remettre après l’accouchement. Une telle injection ne réussit pas toujours mais cela se pratique à travers le monde. »
Vitamines B9 (acide folique)
« Il ne faut pas agir par ouï-dire, telle voisine a conseillé telle chose… car il y a des vitamines qui peuvent être dangereuses pour les femmes enceintes. Il ne faut rien prendre sans d’abord demander l’avis du médecin ou de l’infirmier », explique le Dr Jagatsingh-Beehuspoteea. Il est conseillé à toute femme projetant de concevoir un enfant de prendre de l’acide folique. Selon la pédiatre, « avant même qu’une femme sait qu’elle est enceinte, son bébé a déjà commencé à puiser dans ses réserves. Au moins, un tiers des femmes qui vont concevoir des enfants, ont une carence d’acide folique dans leur corps. Le folate est présent dans les salades, les haricots verts, les oignons, les carottes, les pommes de terre et les oeufs ». Une carence en folate peut induire une anémie, des troubles digestifs, des anomalies au niveau du développement du placenta et des risques cardiovasculaires. Quant au bébé, une telle carence risque d’entraîner des problèmes au cerveau et à la colonne vertébrale.
Le fer
Le fer, explique le Dr Jagatsingh-Beehuspoteea, est difficilement absorbable lors du premier trimestre. Mais au deuxième trimestre de la grossesse, cela s’améliore. Il faut toutefois éviter de le prendre avec du lait, du thé et du café mais avec de l’eau. Attention toutefois trop de fer peut nuire. Contrairement à l’acide folique, le fer doit être pris seulement si la personne est en manque. Un excès peut causer des maux de tête, un accouchement avant terme et un bébé avec un poids faible.
Iode
Le Dr Jagatsingh-Beehuspoteea indique qu’un quart des femmes enceintes consomment un taux de iode inférieur à celui dont elles ont besoin. Une carence peut se signaler à travers un goitre (gonflement au cou). Les fruits de mer et le sel iodé en sont riches.
Activité physique
Au cours de la grossesse, il faut un juste équilibre entre le repos (8 heures par jour) et une activité physique régulière et appropriée. Il est par exemple conseillé de marcher pendant une trentaine de minutes par jour. « Je ne dis pas aller démonter les rideaux pour les laver. Il faut une activité modérée. C’est important de faire travailler les muscles pour que la tâche soit facilitée lors de l’arrivée de bébé. »
Pyramide alimentaire
• De l’eau plusieurs fois par jour
• Chaque jour un peu de matière grasse
• Une seule fois par jour soit de la viande, du poisson, de la volaille ou un oeuf
• Du lait ou des produits laitiers trois à quatre fois par jour
• Des fruits et des légumes au moins quatre à cinq fois par jour
• Des féculents (pain, pâtes) ou des céréales à chaque repas