Le Premier ministre est rentré au pays ce matin après avoir participé au sommet Afrique-Europe, qui s’est tenu à Bruxelles la semaine dernière. Lors d’une intervention à ce sommet, Navin Ramgoolam a lancé un appel en faveur d’une approche qui dépasserait l’esprit de paternalisme dont ont fait  preuve jusqu’ici les Européens quand ils traitent avec les Africains.
Il a préconisé un partenariat effectif dans les relations entre l’Afrique et l’Europe. Selon le Premier ministre mauricien, l’Afrique est bien le continent de l’avenir en raison de ses potentialités et ses ressources naturelles. Autre atout majeur de l’Afrique : les jeunes, qui constituent plus de 50% de la population. Selon lui, c’est un continent qui devrait attirer les investissements. Un partenariat effectif entre l’Afrique et l’Europe dégagera une “win-win situation” pour les deux continents, dit-il.
Durant ce sommet, il a été question de la sécurité en Afrique, et en particulier en République centrafricaine. Le renforcement des partenariats économiques, ainsi que les accords de partenariat  entre l’Union européenne et des regroupements des pays ACP, ont également été évoqués.