À une question de Reza Uteem, concernant la nomination d’un nouveau CEO à la MauBank, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a déclaré que les procédures de recrutement sont en cours. Toutefois, il a confirmé qu’Anoop Nilamber, dont le nom avait été cité à ce poste, est toujours membre du conseil d’administration, en dépit du fait qu’il avait été mis en cause dans l’émission de chèque sans provision en France.

D’emblée, Pravind Jugnauth a indiqué que le contrat de l’ancien CEO, Sridhar Nagarajan est arrivé à terme le 24 septembre 2018. Le conseil d’administration a choisi de ne pas le renouveler et travaille actuellement sur le recrutement d’un nouveau CEO. Entre-temps, c’est le Chief Risk Officer, Ramesh Motee, qui assure la suppléance.

Reza Uteem a alors demandé si Anoop Nilamber avait été choisi pour occuper ce poste. Pravind Jugnauth a répondu par la négative. Toutefois, à une question supplémentaire de Reza Uteem, le Premier ministre a confirmé qu’Anoop Nilamber fait toujours partie du conseil d’administration de la MauBank. Le député mauve a alors demandé s’il était au courant que cette personne avait été mise en cause dans une affaire de chèque sans provision à Maurice. Il a fait remarquer que cela était un délit criminel à Maurice, sous la section 130 du Code Pénal. « Il s’agit d’un délit sérieux et la personne siège toujours au conseil d’administration de la MauBank. »

Pravind Jugnauth a répondu : « Je pense que vous vous trompez de juridiction. La loi en France ne considère pas cela comme un délit criminel. Si tel était le cas, je l’aurais pris en considération. »