À ce jour, MyBiz a reçu 20 applications et deux projets d’une valeur de Rs 4,2 millions ont été approuvés à ce jour. Dix-huit autres demandes sont à l’étude. Le ministère des Finances a mis une somme de Rs 135 millions à la disposition de la MauBank pour cela. C’est ce qu’a révélé le ministre des Affaires, de l’Entreprise et des Coopératives, Sunil Bholah. Le ministre s’est quelque peu embrouillé, toutefois, lorsque le leader de l’opposition est revenu à la charge sur le one-stop-shop.
Le député Aadil Ameer Meea a demandé au ministre s’il pouvait obtenir de la SMEDA, comment les Rs 10 milliards destinées aux Petites et moyennes entreprises (PME) dans le budget 2015-2016 ont été utilisées. Sunil Bholah a répondu que cette information n’était pas disponible à la SMEDA mais à la MauBank, qui a vu le jour en janvier dernier seulement. De même, il a fait ressortir que les Rs 10 milliards devaient s’échelonner sur cinq ans.
À ce jour, le ministère des Finances a accordé une somme de Rs 135 millions à la MauBank pour les PME éligibles à un financement sous le SME Development Scheme, créé en février de cette année. La MauBank a reçu 20 demandes à travers MyBiz pour une somme totale de Rs 70 millions. De ce chiffre, deux projets d’un montant de Rs 4,2 millions ont été approuvés. Des informations supplémentaires sont nécessaires pour les 18 autres projets, afin d’assurer leur viabilité.
Par ailleurs, le SME Development Scheme a reçu 12 nouvelles applications qui seront transmises à la MauBank. Ce qui nécessitera une somme additionnelle de Rs 56 millions. Tous ces projets nécessiteront des emprunts de Rs 130 millions. Sous le MauBank Financing Scheme, les emprunts aux PME sont à 3,4 %. Les petits entrepreneurs bénéficient également d’un montant maximal de Rs 10 000 pour une étude de faisabilité.
Toutefois, Sunil Bholah s’est un peu emmêlé les pinceaux alors que le leader de l’opposition est revenu à la charge, d’abord, sur le fait que la MauBank n’avait déboursé aucune somme aux PME et que le one-stop-shop annoncé n’est toujours pas une réalité. Pour ce qui est du financement, il a déclaré que les procédures étaient en cours. Par contre, il s’est trompé en disant qu’il n’a jamais été question de faire d’une banque des PME une one-stop-shop. Le Leader de l’opposition l’a alors invité à relire le budget, sous le regard embarrassé des membres de la majorité.