Des douze entrées reçues pour l’épreuve principale de ce samedi, ils seront au final dix partants à se présenter sur la ligne de départ. Si cette course paraît assez ouverte sur papier, nous accorderons toutefois un mince avantage à Nordic Warrior au vu de ses récentes prestations.
Le strong galloper d’Alain Perdrau n’a été précédé que par Polar Royale à l’arrivée le 25 juillet dernier. Il faut souligner, à sa décharge, qu’il s’était fait piéger au départ par son vainqueur sans que Rye Joorawon ne parvienne à le détendre durant le parcours. Gageons que l’excellent juge du pas qu’est Vinay Naiko ne présumera pas de ses capacités cette fois, d’autant qu’il sera aligné sur plus long. S’il parvient à surmonter aisément le handicap de son mauvais couloir, il aura de sérieux arguments à faire valoir lors de cette joute.
Vainqueur de la dernière manche du championnat des 4-ans, Roman Manner paraît être le plus à même de contrarier l’élève d’Alain Perdrau dans ses plans. Avec sa deuxième ligne, le fils de Holy Roman Emperor devrait être bien placé mais il a tout intérêt à ne pas se laisser aspirer par Nordic Warrior, d’autant que ce dernier recevra pas moins de 4 kgs de lui.
L’entourage de Recall To Life ne sait plus à quel saint se vouer pour voir son protégé décrocher enfin une victoire cette saison. Aligné sur sprint la dernière fois, le bai brun fut loin d’être ridicule, battu par de meilleurs chevaux. Le parcours du jours semble plus adapté à ses réelles aptitudes et il aura une belle carte à jouer s’il bénéficie d’une fin de course sans encombre. On aurait tort de ne pas croire en ses chances, lui qui s’est montré très régulier cette saison.
Liquid Motion sera le porte-drapeau de Patrick Merven à cette échéance. Le parcours peut paraître un peu long au prime abord mais on se souviendra que le cheval de l’année 2013 n’avait été battu que d’une courte tête lors de sa dernière tentative sur 1600m, à savoir l’édition 2014 de la Coupe d’Or. Même s’il ne fait pas partie des premières chances, il demeure un sujet de classe et ne peut être complètement éliminé des combinaisons.
Captain Firth n’a pas démérité pour autant à sa dernière tentative. L’opposition est certes plus redoutable cette fois mais il est capable de bien faire quand les circonstances lui sont favorables, pour preuve son titre de meilleur 4-ans décroché en 2014. S’il parvient à se hisser dans le peloton de tête sans trop s’user, il sera compétitif pour une place dans ce lot.
Ashanti Gold sera, lui, à nouveau associé à son jockey fétiche. Pour rappel, le gris avait dominé à deux reprises Nordic Warrior en début de saison avec Marday sur le dos. Bien placé dans les boîtes, on devrait le retrouver dans le sillage du meneur en vue de l’emballage final. Entraîné avec un soin particulier, il est capable d’un sursaut dans ce champ et mérite une certaine considération.
Abington et Reim seront les doublures de leurs entraînements respectifs. Le premier nommé ne fut que l’ombre de lui-même dans le Barbé mais le petit break que lui a accordé son entraîneur semble lui avoir fait beaucoup de bien. Ses adversaires auraient tort de le sous-estimer, lui qui compte trois victoires sur le parcours du jour. Reim sera, lui, en quête de rachat après sa piètre prestation dans le Barbé. Il ne fait aucun doute qu’il vaut plus que cela et il aura une belle occasion de le prouver ce samedi. Avec son bon tirage, sa candidature mérite qu’on s’y attarde.
Posse Comitatus et Master Mascus sont, sur papier du moins, les outsiders de cette épreuve. Si le coursier de Vincent Allet aura fort à faire pour dicter sa loi, Posse Comitatus pourrait, à défaut de victoire, se mêler à la lutte pour un accessit.