Le président comorien Azali Assoumani, en visite à Maurice dans le cadre de la tenue de la commission mixte permanente Maurice-Comores, a annoncé ce matin l’exemption de visa d’entrée dans son pays pour tous les voyageurs mauriciens. Cette annonce a été faite à l’ouverture d’un forum des affaires à l’hôtel Voilà, Bagatelle.
L’exemption de visa d’entrée aux Comores, a-t-on précisé, se fera sur une base de réciprocité. Cette décision a été d’emblée bien accueillie par les opérateurs économiques présents. Le président Azali Assoumani s’est félicité « de la qualité des relations diplomatiques et économiques » entre les Comores et Maurice. Le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, a abondé dans le même sens, laissant entendre qu’il y a « de forts potentiels de coopération » à développer par les deux pays, notamment dans les secteurs de l’économie océanique, du tourisme, de la connectivité aérienne et maritime, de la formation, de la biotechnologie et du numérique.
Quatre protocoles ont été paraphés ce matin : premièrement la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) et l’Union des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture des Comores (UCCIA) pour une assistance mutuelle ; ensuite le Board of Investment (BoI) et l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANPI) des Comores pour un renforcement des échanges ; troisièmement, les ministères des Affaires étrangères des deux pays concernant le transfert des prisonniers ; et, enfin, le ministère de la Santé de Maurice et le ministère des Affaires étrangères des Comores sur l’évacuation sanitaire.
Par ailleurs, le président Assoumani a indiqué que le consulat honoraire des Comores, à Port-Louis, deviendra très bientôt un consulat général et se transformera éventuellement en ambassade. « Les Comores et Maurice ont l’obligation de se rapprocher », a-t-il dit, alors que Pravind Jugnauth a laissé entendre que Maurice est prête à aider les Comores dans la mise en place d’une zone économique spéciale à Moroni.