La Commission Maurice Île Durable a accueilli la semaine dernière une délégation malienne, qui était en visite d’études à Maurice dans le contexte du développement de la deuxième phase du projet “Initiative, pauvreté et environnement du Mali”. La délégation comprenait Souleymane Cissé, conseiller au ministère de l’Environnement et de l’assainissement, Keit Aida M’bo, conseillère sur l’environnement (PNUD), Jean Jacob Sahou, conseiller régional, et Moussa Barry, coordinateur national. La visite au bureau de la Commission de l’Ile Maurice durable, organisée par le PNUD à Maurice, s’inscrivait dans le contexte du développement durable. Le coordinateur des Nations Unies à Maurice, Simon Springett, avait accompagné la délégation malienne.
Osman Mahomed, président exécutif de la Commission Maurice Île Durable, a présenté la politique nationale, la stratégie et le plan d’action MID. L’accent a été mis sur le projet de société et la trilogie du développement durable : l’équilibre entre l’économie, le social et l’environnement. M. Osman a expliqué que MID est une solution indigène, alliant le développement durable et la croissance économique, basée sur 5 thèmes (les 5 Es) : Énergie, Environnement, Emploi, Éducation et Équité. « Le but ultime de tout développement est d’améliorer la qualité de vie de la population et le plan d’action MID va dans ce sens », a expliqué Osman Mohamed.
Une copie de la politique nationale, la stratégie et le plan d’action MID a été offerte à chaque membre de la délégation malienne lors de la “debriefing session” le 30 janvier dernier.
La délégation malienne a eu des sessions de travail avec plusieurs ministères, à savoir ceux des Finances et du Développement économique, de l’Énergie et des Utilités publiques, de la Santé et de la Qualité de la vie, de la Pêche, de l’Intégration sociale et de l’autorité économique, du Logement et des Terres, de l’Environnement et du Développement durable, de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfance et du Bien-être de la famille ainsi que des Administrations Régionales.
Souleymane Cissé s’est dit « très satisfait » des échanges de la délégation malienne. Ses membres ont ainsi pu acquérir beaucoup d’informations lors de leur visite. Ils ont cependant exprimé le regret de n’avoir pas eu suffisamment de temps pour visiter le projet “landfill gas to energy” ou d’autres projets, de compostages industriels par exemple.