Un montant de Rs 2,5 milliards a été investi par le gouvernement à des projets associés à Maurice île Durable, a affirmé cette semaine le VPM ministre des Finances Xavier-Luc Duval qui participait à un atelier de travail organisé par la MID Commission à l’intention des administrations régionales. Le président de la commission a révélé à cette occasion que quelque 130 projets ou activités sont en cours.
Pour le ministre des Finances, 90 % des problèmes responsables du changement climatique sont associés aux activités humaines. Il prévoit une hausse de 15 pouces du niveau de la mer d’ici 2050 avec le risque que les îles Maldives disparaissent et que les eaux couvrent 50 % des plages mauriciennes. « Si rien n’est fait, les enfants qui naissent aujourd’hui vivront dans un monde très différent dans les années à venir malgré le fait que la responsabilité de Maurice au processus de changement climatique est infime.  »
Xavier-Luc Duval a passé en revue les projets depuis le lancement du MID en 2008. « J’ai été particulièrement sensible aux projets comme l’equal opportunities, l’énergie et l’emploi qui intéressent beaucoup le ministère des Finances. » Il a également évoqué les projets initiés au ministère du Tourisme afin de maintenir le pays propre et empêcher la pollution des lagons. Il estime que le dernier budget a été très pro-MID, citant l’exemple de la réduction de la consommation de papier de 25 %, qui a permis d’économiser quelque Rs 42 millions. Il a également observé que le travail du gouvernement a été digitalisé.
Xavier-Luc Duval a fait état d’une série de projets, dont le repeuplement des lagons, la création d’une ferme de coraux, les restrictions imposées sur les constructions sur les terres agricoles. Quelque 154 petits producteurs indépendants disposent d’un potentiel de production de 1,5 MW d’électricité ; un montant de Rs 1 milliard a été consacré à la réduction des fuites à la Mare-aux-Vacoas ; Rs 200 millions ont été consacrées à la subvention des Chauffe-eau solaire ; au total de Rs 2,5 milliards ont été dépensées en 2013, a soutenu le ministre.
Pour sa part, Osman Mohamed a fait mention de 130 projets et activités lancés dans le cadre du MID dans les domaines comme l’énergie, l’environnement, l’emploi, l’éducation, l’équité, entre autres. Il s’est appesanti sur la campagne de vulgarisation initiée par la MID Commission afin de permettre à la population de se familiariser avec le Plan d’action approuvé par le gouvernement. Il s’est lui aussi appesanti sur les différents projets lancés dans différents domaines et a expliqué que les administrations régionales ont été partie prenante dans l’élaboration d’un plan d’action.
Il a finalement lancé un appel au VPM Xavier-Luc Duval d’accorder son soutien au projet MID dans le cadre du budget 2013.