Le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui dirige actuellement une mission ministérielle en Inde, s’est dit confiant qu’un accord entre Maurice et l’Inde sur le traité de non double imposition est à portée de main. « Nous sommes confiants que nous nous acheminons vers une solution concernant le traité de non double imposition », a-t-il déclaré.
Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui est accompagné du ministre Roshi Bhadain et de l’Attorney General Ravi Yerrigadoo, a eu une session de travail qualifiée de « positive » avec le ministre des Finances indien. « Nous avons soumis un document au ministre des Finances indien. Ce document va dans le sens de ce que le Premier ministre indien Narendra Modi avait affirmé lors de sa visite à Maurice à l’effet que l’Inde ne fera rien qui pourrait porter préjudice aux intérêts de Maurice ». Il a également indiqué avoir évoqué la question de la ligne de crédit approuvée par le gouvernement indien lors de la visite de Narendra Modi en mars dernier. « J’ai fait comprendre à mon homologue indien qu’il sera difficile d’utiliser cette ligne de crédit en dollars américains. Nous avons demandé au gouvernement indien de la libeller en roupie indienne », a-t-il ajouté. Le ministre des Finances a aussi souhaité que la Banque centrale de l’Inde (RBI) soit plus flexible vis-à-vis de Maurice concernant le “remittance abroad”.
Pour sa part, le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain a confirmé au ministre des Finances indien que Maurice prenait actuellement de nouvelles dispositions concernant les exigences de transparence et de substance. Ce que l’Inde a toujours souhaité voir être implémenté à Maurice. « Nous prônons une nouvelle approche et nous comptons introduire de nouvelles lois à cet effet », a-t-il déclaré. Il a insisté sur la volonté de faire de Maurice une plateforme pour l’Afrique en matière de services financiers. En matière de transparence, le ministre des Finances signera, la semaine prochaine, un protocole d’échange automatique d’informations avec l’OCDE. « Nous souhaitons arriver à un accord sur le traité. Cela apportera plus de prévisibilité et de clarté au traité », a insisté le ministre des Finances
Le gouverneur de la Banque centrale, Ramesh Basant Roi, le Secrétaire financier Dev Manraj et le haut-commissaire indien à Maurice, Anup K. Mugdal, font également partie de la délégation qui s’est rendue en Inde. Des rencontres individuelles ont eu lieu entre les ministres mauriciens et des hommes d’affaires indiens. L’Attorney General Ravi Yerrigadoo a pour sa part souhaité que l’accès à la justice soit possible dans un délai raisonnable.