Il y a des opportunités à saisir maintenant et à l’avenir pour accentuer les investissements transfrontaliers entre l’Inde et Maurice. C’est ce qu’estiment la Financial Services Commission (FSC), le régulateur du secteur des services financiers à Maurice, et Nishith Desai, fondateur de Nishith Desai Associates, cabinet de légistes très connu de la Grande Péninsule

La direction de la FSC avait organisé jeudi une session interactive sur les développements affectant les investissements étrangers en Inde et avait invité à cette occasion Lord Meghnad Desai et Nishith Desai en tant que fondateur de Nishith Desai Associates. Ces derniers sont tous deux membres du comité régulateur sur la Fintech et les services fi nanciers innovants, qui a été lancé le 9 février au siège de la FSC, à Ébène. Lors de son intervention, Harvesh Seegolam, chief executive de la FSC, a indiqué que l’Inde demeure un marché prioritaire pour des  opérateurs de notre centre financier et a soutenu qu’à la lumière des développements récents qu’a connus ce pays ainsi qu’au niveau global, de multiples opportunités d’affaires s’offrent aux opérateurs locaux.

Harvesh Seegolam a indiqué que des synergies sont en train d’être développées par la FSC et que les autorités régulatrices indiennes mettront en place un mécanisme approprié pour faciliter les investissements transfrontaliers. Nishith Desai a fait un exposé de la politique fi scale en Inde concernant les échanges transfrontaliers et a évoqué les derniers développements concernant l’investissement dans l’économie indienne.

Il a aussi fait référence aux relations historiques entre l’Inde et Maurice, affi rmant qu’il y a beaucoup plus d’alliances stratégiques à conclure à l’avenir dans le sillage du positionnement de Maurice en tant que principale source d’investissement direct étranger dans la Grande Péninsule. Nishith Desai est aussi d’avis qu’il y a des opportunités à saisir pour le développement de la Fintech à Maurice